• Durée
    70 h (10 jours)
    ce stage est lié à un événement sportif réel comme le ROCK D'AZURE, le championnat de KARTING, SWP SKEWERS,..
    Coût HT *
    3 300.00 €
    Session(s)
    · Du 21/9 au 30/9/2017
    · Du 28/9 au 7/10/2017
  • Financement
    Financement à 100% par l’Afdas pour les publics recevables. (Dans la limite des budgets disponibles).
    Hébergement
    Hébergement possible chez Terkane. Prise en charge des frais d’hébergement et de transport par l’Afdas. (Dans la limite des budgets définis).
  • Contactez-Nous
    · Par Tél : +33 (0) 6 77 99 35 65 (Patrick)
    partagez cette page

Notre responsable de formation répond à toutes vos questions

Merci pour votre intérêt !

Nous avons bien reçu votre demande concernant la formation «Comment filmer le sport extrême?».

Nous vous réponderons and les meilleurs délais.

[CLOSE]

Votre message
Nom
Prénom
E-mail
Téléphone  (Facultatif)

Introduction

STAGE DE Formation - Comment filmer le sport extrême?

DURANT CETTE FORMATION, NOUS TRAVAILLERONS AVEC DU MATÉRIEL DE MACHINERIE PERMETTANT DE FAIRE DES MOUVEMENTS DE CAMÉRA COMPLEXES DANS L’ESPACE, MAIS ÉGALEMENT NOUS NOUS INTÉRESSERONS PLUS PARTICULIÈREMENT AUX DIFFÉRENTES MANIÈRES DE FILMER LE SPORT EXTRÊME. VOUS AUREZ À TOURNER EN SITUATION RÉELLE UN ÉVÉNEMENT SPORTIF SUIVANT LA SAISON ( ROCK D'AZURE, CHAMPIONNAT DE KARTING, SWP SKEWERS, SHOW NAUTIQUE DE ROQUEBRUNE SUR ARGENS,..)


Informations Générales

IDENTIFICATION DU STAGE :

Profil professionnel des stagiaires :
Ce stage s'adresse aux photographes professionnels, opérateurs de prise de vues, assistants-opérateurs, JRI, réalisateurs, machinistes ou toutes personnes souhaitant étendre leur champ de compétences à travers la pratique d'exercices concrets réalisés en production.

Prérequis et expérience professionnelle des stagiaires :
Vous êtes familier avec la prise de vue.

Objectif pédagogique :
Si les mouvements de caméra accompagnent ou font partie intégrante de la mise en scène, c'est qu'ils participent à des choix de narration, répondent à des partis pris de réalisation; c'est qu'ils orientent notre regard et lui impriment une vision singulière.

À la fin du stage, vous aurez acquis les techniques du mouvement caméra et saurez réaliser une séquence en sport extrême avec un choix de narration.
- Vous apprendrez à choisir votre matériel en fonctions des besoins de réalisation.
- Vous saurez choisir des dispositifs qui mettent en scène une dramaturgie et qui renforcent l'exploit sportif (les bons axes, la vitesse, le mouvement caméra, le choix des objectifs, le découpage..) 
- Vous découvrirez le maniement du système de stabilisation Letus Helix,
- Vous utiliserez le slider motorisé avec le mode target de chez Edelkrone pour réaliser des travellings latéraux
- Vous manipulerez de la grue de 3 m de chez Zolinger et la grue de 6,70 de chez PROAIM pour réaliser des mouvements verticaux.

- Vous réaliserez des cadrages avec un pilote de drone (Inspire 2).

Dates et durée :Durée du stage : 70 heures — 10 jours — Durée hebdomadaire : 35.0 heures

Interlocuteur à la disposition des stagiaires
Patrick Belz | 0494532283 | contact@terkane.com

Lieu : Saint Raphaël (Provence-Alpes-Côte d'Azur)


Informations Pédagogiques

Programme pédagogique, Comment filmer le sport extrême?

Si les mouvements de caméra accompagnent ou font partie intégrante de la mise en scène, c'est qu'ils participent à des choix de narration, répondent à des partis pris de réalisation; c'est qu'ils orientent notre regard et lui impriment une vision singulière.

Durant cette formation, nous travaillerons avec du matériel de machinerie permettant de faire des mouvements de caméra complexes dans l’espace, mais également nous nous intéresserons plus particulièrement aux différentes manières de filmer le sport extrême et les sportifs de haut niveau, et cela avec l'un de nos partenaire comme le CREPS de Saint-Raphaël Boulouris.
À travers le visionnage d'extraits de films de cinéma, de vidéos actuelles sur internet et de retranscriptions télévisées d'évènements sportifs, nous inviterons les participants à comprendre les enjeux, les codes et les moyens techniques utilisés pour filmer le sport et le sport extrême; à réfléchir à comment « filmer le mouvement avec une ou plusieurs caméras en mouvement » et cela à travers le tournage de plusieurs séquences.

Tout d'abord, il n'est pas une manière de filmer le sport, mais des manières de le faire. Car on ne filme pas tous les sports de la même manière selon le public que l'on vise.
Entre le sport et son image, il existe tout un dispositif filmique lié naturellement par la passion du mouvement et la fascination qu’il exerce sur chacun d'entre nous.

Le sport filmé a évolué à la fois grâce aux progrès de la technique et notamment des caméras et à l’ingéniosité de ses réalisateurs.
S’il fallait résumer la tendance actuelle du sport filmé, elle se limiterait à cette réalité : davantage de caméras autour de l’événement sportif, une multiplication des points de vue, tant pour varier la couverture des temps forts que pour les renforcer.

Filmer le sport, c’est choisir. Soit le réalisateur met en avant ou en scène le sportif (son image individuelle), il cherche à faire corps avec lui et l’événement, et filme sur un axe fictionnel (selon un scénario avec ses coups de théâtre et ses rebondissements).
Dès lors, filmer le sport consisterait à offrir au spectateur la possibilité "d’être dans la peau" du sportif ou néanmoins dans une grande proximité.
Soit il privilégie la place du spectateur et, grâce à une «couverture» omnisciente de l’événement (multiplication des caméras, alternance entre le gros plan et le plan d’ensemble), lui offre un point de maîtrise total sur l’espace du spectacle sportif ainsi que sur son déroulement.

Dans un cas comme dans l'autre, grâce au ralenti, il peut décider de suspendre le temps, de capter sur un visage la vérité de l'effort et ainsi produire des images d’éternité...

Par exemple, la nature de l'alpiniste colle assez bien à une réalité filmique.
La prise de vue peut reposer sur une vitesse humaine, une vitesse-paysage proche d'un cinéma contemplatif, ou une vitesse-tragédie (le calvaire de l’ascension d’un pic), proche des grands drames néo-réalistes.
Un autre exemple frappant serait le saut dans l'espace de Félix Baumgartner, relevant de la rhétorique du feuilleton télévisé, du show et du suspens du premier homme sautant dans le vide depuis la stratosphère et réussissant un atterrissage parfait.

La focalisation sur le sportif trouvera son aboutissement extrême dans le plan subjectif : être vraiment à sa place (caméra greffée sur une moto, sur le casque d’un parachutiste, etc.) afin de faire partager une sensation physique et émotionnelle.

Il est un fait d'admettre que la réalité du sport et celle de l’image sont indissociables.
Il revient ainsi à la première de se jouer de la seconde comme d’autres se jouent de leur adversaire.
C'est à partir de ces quelques réflexions que nous approfondirons lors de cette formation la réalisation d'une séquence en sport extrême.

Programme: Comment filmer le sport extrême?
- Visionnage de film de référence et ateliers pratiques 2 jours

- Découverte du matériel:
Système de stabilisation (Gimbal Letus Hélix)
Caractéristiques techniques (avantages et inconvénients)
Accessoirisation, (Monitoring, Joystick,…)
Installation de la caméra (Canon 5D, Black Magic Camera ou Sony FS7)
Équilibrage manuel
Connexions (Wifi, USB, Bluetooth, RC)
Découverte du logiciel et des profiles
Réglages électroniques
Quels types de prise de vue?
Visionnage de films de références
Mise en pratique
Manipulations sur 3 axes.
Reproduction des mouvements caméra

Système de travelling portatif (Edelkrone Slider Plus Pro)
Caractéristiques techniques (avantages et inconvénients)
Installation de la caméra
Utilisation Manuel et motorisée
- Action Module
Installation et réglage (au sol et sur pied)
Slide control, Stop motion, Time lapse, Macro slide
- Target Module
Installation et réglage (position et direction)
Quels types de prise de vue?
Visionnage de films de références
Mise en pratique
Manipulations avec effet de parallaxe
Le slider programmé en deuxième caméra
Reproduction des mouvements caméra

Système de Grue portative (Grue Zolinger)
Caractéristiques techniques (avantages et inconvénients)
Accessoirisation, (Monitoring, tête fluide,…)
Installation et équilibrage de la caméra
Quels types de prise de vue?
Visionnage de films de références
Mise en pratique
Manipulations de l’arrière sur 2 axes
Manipulation depuis le tête fluide
Reproduction des mouvements caméra

Système de Grue avec tête motorisée (Grue PROAIM de 6,70m)
Caractéristiques techniques (avantages et inconvénients)
Accessoirisation, (Monitoring, tête motorisée, )
Installation et équilibrage de la caméra
Quels types de prise de vue?
Visionnage de films de références
Mise en pratique
Manipulations mécaniques sur 2 axes
Manipulation depuis le tableau de commande de la tête électronique sur 3 axes
Reproduction des mouvements caméra

Drone Inspire 2, 
Caractéristiques techniques (avantages et inconvénients)
Accessoirisation, (Monitoring, double commande, objectifs )
Quels types de prise de vue?
Visionnage de films de références
Mise en pratique
Prise en main de la radiocommande
Manipulations et cadrage
Comment travailler avec le pilote du drone (Dialogue et  langage)
La sécurité, les contraintes climatiques
Reproduction des mouvements caméra


Réflexion de réalisation ( show TV, dramaturgie,..) : 1 jour
Étude du sujet à filmer
Vous irez à la rencontre de sportifs de sport extrême. 
Vous commencerez par filmer la séquence qui vous intéresse au titre d’éléments de repérage.
Vous découperez l’action de référence :
- les angles
- les valeurs de plan
- les mouvements (l’action du sujet filmé)
- la vitesse du sujet filmé
- la vitesse de mouvement du filmeur

Tournage et réalisation d'une séquence 1 jour :
VOUS AUREZ À TOURNER EN SITUATION RÉEL UN ÉVÉNEMENT SPORTIF SUIVANT LA SAISON ( ROCK D'AZURE, CHAMPIONNAT DE KARTING, SWP SKEWERS, SHOW NAUTIQUE DE ROQUEBRUNE SUR ARGENS,..)
Installation matériel, tournage
Dérushage et analyse

Montage 1 jour
Finalisation et export

 

Planning d'une journée type de Comment filmer le sport extrême?9h00 - 12h30 Alternance de théorie et de mise en pratique.
13h30 - 17h00 Alternance de théorie et de mise en pratique.


Informations Complémentaires

- Visionnage de film de référence et ateliers pratiques 2 jours
- Repérage et écriture du story-board, Réflexion de réalisation ( show TV, dramaturgie,..) 1 jour
- Tournage d’une discipline sportive avec un athlète de haut niveau au CREPS PACA 1 jour
- Montage d’une séquence et diffusion 1 jour

Supports fournis aux stagiaires :

Comment filmer le sport extrême?

- système de stabilisation Letus Helix avec joystick
- sliderplus Pro motorisé avec le mode target de chez Edelkrone
- grue de 3 m de chez Zolinger
- grue de 6,70 de chez PROAIM avec tête motorisée
- Caméra Blackmagic Cinema, Canon 5D, caméra Sony
- Drone inspire 2
- Mac Pro 2014 avec Apple Display

1 stagiaire par poste de travail
Évaluation pédagogique en fin de parcours.Évaluation permanente, exercices pratiques de réalisation sport extrême.


Formateur

Eric GORON
Cameraman, Monteur

Filmmaker - JRI depuis plus de 10 ans, j'interviens comme Caméraman - Monteur dans différents domaines. Dans le sport, pour Hyundai motorsport en WRC (XTREM PRODUCTION), pour la ligue de Football (CANAL + - NICE TV ) ainsi que pour la Formule1 (A.C.M - CANAL +) . Je produis également différents films de commande dans le milieu institutionnel et événementiel.