• Durée
    35 h (5 jours)
    Contactez-nous pour plus de détail.
  • Coût
    2 400.00 € HT
    2 880.00 € TTC
  • Participants
    Nombre de participant
    4 par session maximum
    1 par session minimum
  • Financement
    Financement à 100% par l’Afdas pour les publics recevables. (Dans la limite des budgets disponibles).
  • Hébergement
    Hébergement possible chez Terkane. Prise en charge des frais d’hébergement et de transport par l’Afdas. (Dans la limite des budgets définis).
  • Handicap
    Référent handicap Terkane
    Contactez-nous pour être mis en relation avec notre référent handicap
  • Contactez-Nous
    · Par Tél : +33 (0) 6 77 99 35 65 (Patrick)

STAGE DE FORMATION AFDAS - "LA PHOTOGRAPHIE D'OBJETS , ÉCLAIRAGE ET TECHNIQUES AVANCÉES"

 
formation financée à 100%

 

À LA FIN DU STAGE, VOUS SEREZ CAPABLE : 

- DE RÉALISER DES PACKSHOTS DE QUALITÉ PROFESSIONNELLE, QUELLES QUE SOIENT LES MATIÈRES
- DE RÉALISER DES IMAGES D’AMBIANCE, DES MATÉRIAUX AVEC DES EFFETS DE LUMIÈRES ET DES TRUCAGES SIMPLES.
- DE RÉALISER UN DÉTOURAGE DIRECT À LA PRISE DE VUE (SANS TRAITEMENT LOGICIEL)
- DE MAITRISER LA TECHNIQUE DE MULTI-SHOOTING D’UN OBJET
- DE RÉALISER UNE PRODUCTION D’IMAGES D’OBJETS, DE LA PRISE DE VUE PACKSHOTS AU DÉTOURAGE


Informations Générales

IDENTIFICATION DU STAGE : la photographie d'objets - éclairages et techniques avancées

Profil professionnel des stagiaires :
Auteurs photographes, assistants-photographes, réalisateurs qui souhaitent acquérir des techniques d’éclairage avancées.

Prérequis et expérience professionnelle des stagiaires :
Le stagiaire doit avoir de bonnes bases en photographie générale. Il doit savoir utiliser son appareil photo dans tous les modes.

Personne en situation de handicap :
Accessibilité (bâti) et type d'incapacité
Vous avez besoin d'aménagement ? Contactez-nous pour être mis en relation avec notre référent handicap.

Délais et traitement des dossiers :
En cas de financement par une OPCO (Opérateur de compétences)
AFDAS
 : 4 semaines avant le début du stage pour les intermittents, auteurs...
Pour les autres OPCO (Atlas, Commerce, Mobilité, Santé, entreprise de proximité, construction...), les délais varient suivant leur organisation.
En cas de paiement personnel :
Aucun délai

Dates et durée :Durée du stage : 35 heures — 5 jours — Durée hebdomadaire : 35.0 heures

Interlocuteur à la disposition des stagiaires
Patrick Belz | 0494532283 | contact@terkane.com

Lieu : Saint Raphaël (Provence-Alpes-Côte d'Azur)


contexte

Photographe d'objets : l'art du déclencheur émotionnel

Que voit-on en scrutant les étagères des rayons au supermarché ou en feuilletant des catalogues ? Des images visuellement attrayantes. La photographie joue un rôle important dans le monde de la publicité car elle permet de disposer de photographies accrocheuses pour mieux vendre des produits et des services aux consommateurs. Ce genre de photographie a fait un bon considérable ces dernières années notamment avec les sites de e-commerce. Packshot, jeu de matières, multi shooting, les techniques qui consistent à prendre des images très détaillées de produit ont pour but principal d'augmenter les ventes contrairement à de nombreuses autres formes de photographie comme les beaux-arts, le portrait, le paysage. Un métier à la technique particulière qui a toujours la côte mais qui nécessite une formation bien ciblée.

De la présentation basique à l'image artistique

Afin de mieux comprendre comment a évolué la photographie de studio, revenons à ses balbutiements. Dès les années 1950, la plupart des photos présentaient généralement une image attrayante d'un produit dans l'environnement auquel il appartenait. Par exemple, une photo publicitaire d'un téléviseur montrait simplement le produit dans un salon, entouré d'une famille heureuse. Puis, les photos, au gré du progrès technique surtout, sont devenues beaucoup plus élaborées et artistiques. Les spécialistes du marketing ont découvert qu'un cliché de produit bien fait augmentait souvent la capacité d'une personne à se souvenir du produit et déclencherait une réaction émotionnelle. En effet, les consommateurs ont tendance à évaluer également les produits qu'ils voient dans les magazines et sur les sites internet en fonction de leur apparence. Et on sait que la plupart d'entre eux achète avec leurs yeux. Si une image de produit retient leur attention et résonne avec eux d'une certaine manière, ils seront attirés vers elle.

Les photos peuvent être utilisées dans des publicités, des catalogues, des campagnes sur les réseaux sociaux, des newsletters et de nombreuses autres formes de marketing. Ils mettent en avant des produits dans tous les domaines : les accessoires, la mode, la lingerie, la nourriture et les boissons, les articles ménagers et les bijoux pour ne citer qu'eux. Avoir des images de haute qualité déterminera souvent le succès de ces campagnes.

Elles sont également requises pour tous les sites de e-commerce qui ont connu un véritable boom depuis quelques années. Quel est l'intérêt d'une photographie « commerciale » ? Elle aide les consommateurs à comprendre à quoi ressemble un produit. Une photographie packagée bien prise affichera clairement le logo du produit, la forme de son emballage, ses couleurs et tout autre élément de conception important. En isolant le produit dans une image, les consommateurs pourront mémoriser à quoi il ressemble et le localiser plus facilement lors de leurs achats. Un autre objectif important est de rendre le produit extrêmement attractif.

Enfin, et c'est l'un des aspects les plus mis en avant dans l'esprit du photographe : déclencher une réponse émotionnelle. Par exemple, lors d'un shooting pour du shampooing, on peut utiliser des textures et des couleurs dans l'image qui transmettent la propreté et les cheveux brillants. Certaines images contiendront également des éléments ou des toiles de fond qui vont activer la case souvenir. Une fois qu'une réponse émotionnelle ou une sensation est associée à un produit, le consommateur est plus susceptible de l'acheter.

Coup de projecteur sur la lumière


Au-delà de l’aspect émotionnel, la photographie d'objet répond à des règles bien précises auxquelles elle ne pourra déroger :
− Le produit doit être au cœur de la photographie et attirer immédiatement l’œil.
− L’éclairage joue un rôle important et doit mettre en évidence suffisamment de reflets pour créer une perspective tridimensionnelle. Les photographes utilisent souvent des diffuseurs de lumière, des caissons lumineux afin d’obtenir un éclairage performant et harmonieux.
Apprendre à photographier des objets dans des studios ne s'improvise donc pas. « Il faut appréhender chaque matière différemment », détaille Denis Caviglia, photographe de publicité et d’industrie. « On ne photographie pas de la même façon une bouteille de vin blanc ou de vin rouge ». L'éclairage des matières, du bois, des cuirs, des métaux, des alliages nécessitent donc une approche spécifique, au cas par cas. « Ceux qui viennent se former ont un projet bien particulier, un sculpteur a, par exemple, participé à une session car il souhaitait mettre en valeur ses œuvres dans son catalogue. Une autre photographe avait décroché un contrat dans une firme de cristal et elle souhaitait se former à la prise de vue inhérente à cette matière », se souvient ce dernier.

Savoir manier l'éclairage fait donc partie des prérequis si l'on veut percer dans l'industrie ou dans l'agroalimentaire et ainsi pouvoir faire face à toutes les demandes d'un prestataire. Maîtriser les caractéristiques de la diffusion de la lumière constitue un savoir que l'on peut aussi transposer dans d’autres disciplines photographiques.

Autre technique : le multishooting. Cette technique permet de prendre plusieurs prises de vue d'un même objet et d'ensuite assembler les photos via un logiciel de retouches type Photoshop. On cite généralement comme exemple la photo d'un hamburger dont la prise de vue est techniquement périlleuse. Les professionnels utilisent donc cette technique qui consiste à prendre plusieurs photos du produit sous différentes coutures et d'assembler celles-ci grâce au logiciel. Ce procédé de multishooting permet de réaliser des clichés visuellement attrayants. Il y a aussi des cas de prises de vue où le professionnel doit mettre en place des techniques avancées. Comment, par exemple, photographier une œuvre d'art fixée au mur quand on ne peut pas décrocher le tableau dans un musée ?« Il arrive parfois que l'on ne puisse pas installer un éclairage symétrique ou utiliser un flash », détaille Denis Caviglia. De la même façon, comment éclairer un téléphone avec un écran à cristaux liquides et des boutons lumineux ? Bref, photographier des objets dans un studio nécessite des compétences particulières. Et contrairement aux idées reçues, être photographe de studio est loin d'être exclusivement réservé à la mode ou à la culture. De nos jours, 80 % des activités dans un studio concernent la photographie d'objets.

Même s'il ne possède pas dans sa formation initiale une compétence dans le domaine du marketing, le photographe spécialiste des objets doit s'adapter afin de rendre des travaux en cohérence avec le monde de la publicité. Être observateur des rouages du marketing peut s’avérer être un atout considérable pour décrocher des contrats et se faire une place dans le métier. Le photographe doit sans cesse garder en tête que ses images doivent avoir un impact sur la campagne publicitaire. De là à écrire que tout repose sur lui, il n'y a qu'un pas. Professionnel de l’image, il conseille également ses clients en leur proposant une mise en scène efficace de leurs objets. Sa patte, son talent artistique, sa créativité, permettent in fine de magnifier les produits à photographier. Pas de place donc pour l'improvisation.

Travaillant la majeure partie du temps en studio, il doit savoir être à l'écoute de ses clients et fournir des images qualitatives. Mais au-delà des compétences techniques, c’est la créativité et le sens de l'esthétique qui vont faire la différence. Il doit être capable de concevoir des mises en scène irréprochables, en trouvant le cadrage adapté, l’éclairage adéquat et un décor attrayant. Il doit aussi souvent faire face à des contraintes diverses, l’obligeant à rebondir et apporter la réponse idéale à toute problématique inattendue.

Les photos de produits sont souvent destinées à des supports totalement différents : magazines, catalogues papier, affiches, flyers, et sur internet bien sûr. Des canaux variés qui nécessitent de concevoir son cliché final en tenant compte du futur support de diffusion.
Parmi tous les emplois qui exigent de maîtriser la photographie, celui de photographe d'objets est probablement celui qui offre le plus de débouchés avec aujourd'hui de nouvelles exigences correspondantes, en particulier, à la photographie numérique. Avec la publicité en ligne liée au développement d'internet, le photographe trouve de nouveaux débouchés pour s'exprimer.

S'agissant du salaire, là encore l'univers de la publicité peut être hautement rémunérateur. Il faut néanmoins garder à l'esprit qu'une multitude de critères entrent en ligne de compte. L’expérience et la compétence d'un photographe établi suppose une grande maîtrise. Son expertise induit qu’il devient plus sollicité, plus compétent et donc plus onéreux. Enfin, sachez que, pour une journée de prise de vue, il y a au minimum une seconde journée consacrée à la post-production (éditing, traitement d’images, retouches).


Objectif et Compétences Attestées

Objectif

Réaliser une production d’images, d’objets, de multiples matières, de la prise de vue packshots au détourage.

Compétences attestées

Le participant devra acquérir les compétences suivantes :

  • Maitriser la réalisation de packshots de qualité professionnelle, quelles que soient les matières (bois, cuir, tissus, métaux, verre, plastique, écran tactile...),
  • Maitriser la fabrication d'images d’ambiances avec des effets de lumières et des trucages simples sur des matériaux,
  • Maitriser un détourage direct à la prise de vue (Sans traitement logiciel)
  • Maitriser la technique de multi-shooting d’un objet,
  • Maitriser la réalisation d'une production d’images, d’objets, de multiples matières, de la prise de vue packshots au détourage.

Informations Pédagogiques

Programme pédagogique photographie d'objets - éclairages et techniques avancées : 

Construire un éclairage de studio:
Les mesures de la lumière
Les flashes de studio et leurs accessoires, comment équilibrer différents flashes ?
Les différents réflecteurs et leur utilisation 
Les fonds unis et dégradé. 

Comment :
Faire ressortir les matières, les transparences, les volumes
Maitriser la relation entre le fond et l’objet
Maitriser des fonds, filtres, les effets de matières, les supports
Réaliser des trucages simples pour mettre en valeur les objets
Réaliser un détourage direct à la prise de vue (sans traitement logiciel)
Maitriser le flair

Les techniques spécifiques :
Maitriser le mélange d’éclairages dans les objets qui ont un éclairage intégré : (ex :téléphone portale, tablettes, matériels de mesure)…
Maitriser la technique du multi shooting

Découpage des sessions
Théorie
Rappel des notions de base diaphragmes, vitesses, sensibilités, T° de couleur, format RAW, TIFF, JPEG...

Étude du matériel
Les bases de l'éclairage flash
Les différents réflecteurs et leurs effets
Les filtres, les fonds
Les caissons lumineux
Les accessoires de prises de vue

 Prise de vue d’un objet simple
Mise en place de l’appareil photo
Liaison appareil ordinateur
Le logiciel de shooting : Capture One
Mise en place de l’éclairage : Travail au caisson lumineux
Mesure de la balance des blancs
Équilibrage des éclairages
Shooting
Traitement des RAW

Les matières
Étude des éclairages correspondants aux matières : Bois, verre, cuir, tissus, plastique, métal... 
Les réflecteurs, boîtes à lumières, nid d’abeille, nez optique, Ring Light
Réalisation d’un packshot avec le verre comme matière 
Réalisation d’un packshot avec le vin comme matière (rosé, rouge, blanc)
Réalisation d’un packshot avec le métal comme matière
Réalisation d’un packshot avec tissus et cuir comme matière

Traitement des images avec Photoshop
Courbes, accentuation.
Le détourage à la plume, courbes de Bézier

Techniques avancées de prise de vue 
Technique du mélange d’éclairages : flashes et éclairage interne d’un appareil
Mise en place de l’objet avec écran intégré, des éclairages, shooting

Réalisation d’une image d’ambiance
Étude du fond, effet de filtres 
Mise en scène et réalisation
Deux exercices : Avec un objet métal, avec un produit cosmétique

Technique avancée du multishooting
Mise en place et réalisation de la série d’images sous différents éclairages
Composition de l’image finale dans Photoshop 
Questions diverses
Débreefing

 

 


Informations Complémentaires

Supports fournis aux stagiaires :

MATÉRIEL FOURNI
Appareils photo :
Nikon D800
Optiques : 50mm, 105 macro ; zoom 24 -70

Hasselblad H avec numérique moyen format Phase One
Optiques : Zoom 50-100mm, 100mm Macro

Ordinateurs MacBook
Logiciel de shooting et dérawtiseur : Capture One
Logiciel de détourage : Photoshop

Flashes :
4 flashes Elinchrom RX 600
3 Flashes Multibitz 500
1 générateur Multiblitz 2400w avec une torche
Déclencheurs radio

Accessoires flash :
Bols, grilles nid d’abeille.
Boîte à lumière de différentes tailles
Nez optique
Ringlight

Accessoires studio :
Fonds : Blanc, gris, dégradés bleus, dégradés gris
Caisson lumineux
Réflecteurs
Pieds
Filtres gélatines
Autopoles
Pinces, clamps.

1 stagiaire par poste de travail.
Évaluation pédagogique photographie d'objets - techniques et éclairages avancées : Évaluation permanente et vérification par l'exercice.

Planning d'une journée type9h00 - 12h30 Alternance de théorie et de mise en pratique.
14h00 - 17h30 Alternance de théorie et de mise en pratique.


Formateur

Denis CAVIGLIA
Photographe de publicité et d’industrie

Photographe de publicité, Denis Caviglia, travaille en collaboration avec de grandes marques nationales et internationales, notamment dans les domaines médicaux, cosmétiques, industriels  et  agroalimentaires. YSL, FAUVERT, TOTAL, SARTORIUS, KINEDO, ULHSPORT…

Il réalise des catalogues produits, des reportages industriels et humains, pour ces sociétés qui sont très exigeantes en termes d’impact visuel et de qualité de réalisation.

Denis Caviglia possède une grande expérience sur le travail des matières et l’éclairage en studio. Parallèlement, il collabore à l’Agence HÉMIS, ou il réalise des reportages de nature et de société pour la presse nationale. Il s’attache à transmettre ses connaissances avec passion et pédagogie.


Évaluation et Satisfaction des Participants

Évaluation de la formation
4,89 / 5
Date de création de la formation 21/4/2017 No de participants 7
Communication des objectifs et du programme avant la formation 4,71
Organisation et déroulement de la formation 5,00
Composition du groupe (nombre de participants, niveaux homogènes) 5,00
Adéquation des moyens matériels mis à disposition 5,00
Conformité de la formation dispensée au programme 5,00
Clarté du contenu 4,71
Qualité des supports pédagogiques (films, vidéos, éléments sonores, livres, exercices, documents PDF...) 4,57
Animation de la formation par le ou les intervenants 5,00
Progression de la formation (durée, rythme, alternance théorie/pratique) 5,00
Satisfaction des participants
4,94 / 5
Date de création de la formation 21/4/2017 No de participants 7
La formation a-t-elle répondu à vos attentes initiales ? 5,00
Pensez-vous avoir atteint les objectifs pédagogiques prévus lors de la formation ? 4,71
Estimez-vous que la formation était en adéquation avec le métier ou les réalités du secteur ? 5,00
Le lieu de formation et son environnement était-il propice à recevoir une bonne pédagogie ? 5,00
Recommanderiez-vous ce stage à une personne exerçant le même métier que vous ? 5,00
Commentaires
Matthieu
Session du 28/6 au 2/7/2021
Photographe, réalisateur, pilote de drone
Formation très technique qui permet d'être autonome en prises de vues de studio sur la plupart des matières.
Laurie
Session du 28/6 au 2/7/2021
Photographe
Formation très technique et pointue. La photo de petits objets est parfaite pour se perfectionner
CLAUDE
Session du 26/4 au 30/4/2021
indépendant
Grâce à un formateur exigeant généreux et infatigable je repars avec de vrais outils pour développer sérieusement ma pratique professionnelle. Le système de résidence permet une formation intensive de haut niveau avec des moments d'échange particulièrement sympas entre tous les participants et les formateurs.