• Durée
    399 h (57 jours)
    Sur demande toute l'année, CIF - Modules non consécutifs. Contactez-nous pour plus de détail.
  • Coût
    11 970.00 € HT
    14 364.00 € TTC
  • Session(s)
    · Du 12/10 au 31/12/2021
    · Du 16/11 au 31/12/2021
  • Participants
    Nombre de participant
    4 par session maximum
    1 par session minimum
  • Financement
    Financement à 100% par l’Afdas pour les publics recevables. (Dans la limite des budgets disponibles).
  • Hébergement
    Prise en charge des frais d’hébergement et de transport par l’Afdas. (Dans la limite des budgets définis).
  • Handicap
    Référent handicap Terkane
    Contactez-nous pour être mis en relation avec notre référent handicap
  • Contactez-Nous
    · Par Tél : +33 (0) 6 77 99 35 65 (Patrick)

STAGE DE FORMATION AFDAS - "RÉALISER SON PREMIER DOCUMENTAIRE"



À LA FIN DU STAGE, VOUS AUREZ ACQUIS LES FONDAMENTAUX DE L’ÉCRITURE ET DE LA RÉALISATION DOCUMENTAIRE. VOUS MAÎTRISEREZ LA CHAÎNE DE PRODUCTION DE LA CAPTATION À LA DIFFUSION

- ÉCRIRE POUR LE DOCUMENTAIRE
- TOURNAGE ET RÉALISATION
- PRISE DE SON
- METTRE EN SCÈNE DES INTERVIEWS
- LA VOIX HORS-CHAMP DANS LE DOCUMENTAIRE

- MONTAGE DE A À Z
- ÉTALONNAGE


Informations Générales

IDENTIFICATION DU STAGE : réaliser son premier documentaire 

Profil professionnel des stagiaires :

Ce stage s'adresse aux auteurs scénaristes, réalisateurs, opérateurs de prise de vues, assistants-opérateurs, souhaitant étendre leur champ de compétences à travers la pratique d'exercices concrets réalisés en production.

Prérequis et expérience professionnelle des stagiaires :

Une bonne culture de l'écriture et de l'image est conseillée.

Personne en situation de handicap :
Accessibilité (bâti) et type d'incapacité
Vous avez besoin d'aménagement, contactez-nous pour être mis en relation avec notre référent handicap.


Délais et traitement des dossiers :
En cas de financement par une OPCO (Opérateur de compétences)
AFDAS
 : 4 semaines avant le début du stage pour les intermittents, auteurs...
Pour les autres OPCO (Atlas, Commerce, Mobilité, Santé, entreprise de proximité, construction...), les délais varient suivant leur organisation.
En cas de paiement personnel :
Aucun délai

Dates et durée :Durée du stage : 399 heures — 57 jours — Durée hebdomadaire : 35.0 heures

Interlocuteur à la disposition des stagiaires
Patrick Belz | 0494532283 | contact@terkane.com

Lieu : Saint Raphaël (Provence-Alpes-Côte d'Azur)


conTEXTE

PRÉAMBULE

Cette étude est la quatorzième de « l’Observatoire de la production audiovisuelle et cinématographique en Île-de-France » mise en place conjointement par Audiens et par la Commission du Film d’Île-de-France. Celle-ci a été progressivement développée et améliorée en maintenant stables les univers statistiques, afin de disposer de données comparables dans la durée.
Son ambition est de mesurer précisément la structure et les évolutions de la production audiovisuelle et cinématogragphique dans la Région Capitale et plus largement sur l’ensemble du territoire national. Elle est chaque année affinée et complétée d’indicateurs complémentaires en fonction des besoins de l’analyse et des évolutions du secteur. Lire l'étude


Objectif et Compétences Attestées

Objectif

Acquérir les fondamentaux de l’écriture et de la réalisation documentaire. Maîtriser les fondamentaux du tournage et du montage. Écrire une voix off et donner une direction artistique à un comédien voix off.

Compétences attestées

Le participant devra acquérir les compétences suivantes :

  • Élaborer le concept d'un film et/ou d'un programme audiovisuel en anticipant les contraintes de production,
  • Écrire un projet documentaire,
  • Tourner comme opérateur et réaliser un film,
  • Faire une prise de son,
  • Mettre en scènes des interviews,
  • Donner une direction artistique à un comédien voix off,
  • Monter un film (images et du son)
  • Étalonner un film

Informations Pédagogiques

Programme pédagogique réaliser son premier documentaire : 

 - ÉCRITURE DE DOCUMENTAIRE :
Permettre à des auteurs de concevoir leur projet de documentaire et d’en maîtriser sa présentation aux organismes financeurs (CNC, sociétés de production, bourse SCAM…)
La formation s’articulera en quatre sessions de travail de 5 jours espacées sur quatre mois durant lesquelles nous nous proposons de développer votre projet..

- TOURNAGE ET RÉALISATION DOCUMENTAIRE :
Mise en situation réelle de tournage professionnel. Vous serez le réalisateur de séquences préalablement écrites et découpées. Une équipe (réalisateur, chef opérateur et ingénieur du son) vous accompagnera pendant tout le tournage.

- PRISE DE SON :
Mise en situation réelle de tournage professionnel. Vous aurez à choisir des micros et un dispositif en fonction du type de tournage.

- SAVOIR METTRE EN SCÈNE DES INTERVIEWS :
Vous travaillerez la relation filmeur/filmé et apprendrez à maitriser les techniques de réalisation d’interviews dans le film documentaire. Ces expériences concrètes de set up d’interview, associées à des visionnages d’extraits de films, seront chaque jour suivies par des séances de montage sur Cut de Davinci Resolve, et permettront aux stagiaires de découvrir, d’appréhender l’interview sous toutes ses formes.

- LA VOIX HORS-CHAMP DANS LE DOCUMENTAIRE :
Exercices de style par la rédaction de différents scripts pour illustrer un même projet sous différents angles narratifs.

- MONTAGE ET ÉTALONNAGE AVEC DAVINCI RESOLVE :
la formation est progressive avec des exercices pratiques. Vous travaillerez avec vos images tournées dans le module tournage. Votre montage devra raconter l'histoire définie dans le module d'écriture.

 

 

Écriture et narration documentaire

Programme pédagogique écriture et narration documentaire :

Si l’on peut dire qu’il n’y a ni règle ni loi pour inventer une histoire, en revanche, avant d’écrire un projet audiovisuel, il faut interroger son propre désir d’images et de sons.
- Quoi raconter ? Quel genre d’histoire ?
Le désir de raconter doit nécessairement s’accompagner de la question suivante :
- De quoi parler ? De quoi parle ce que l’on raconte ?
Car l’histoire racontée est toujours la métaphore de quelque chose. Ensuite, il faut savoir ce qu’on en dit. Toute histoire n’a de sens, de force que d’énoncer une proposition sur un sujet.

Il est important que le projet s’inscrive dans le temps parce que l’écriture est « capricieuse », fastidieuse et qu’il nous faudra dépasser les images stéréotypées d’un certain nombre de réalisations.
Un scénario n’est pas un roman. Il est écrit en fonction d’un langage audiovisuel spécifique, il organise le rythme du film en séquences, il structure l’ensemble du récit en fonction des paramètres fondamentaux que sont l’Espace, le Temps, le Mouvement.

  • DONNER UNE DIRECTION A SON PROJET
    Bases de l’écriture d’un projet (synopsis, intentions, personnages, traitement).
    Mise en forme d’un projet, avec d’éventuels apports visuels et sonores (repérages, extraits de documents filmés).
    Lecture de projets de documentaires de création réalisés. Cohérence, points positifs, remarques, critiques, points améliorables.
  • LES PROCÉDÉS NARRATIFS
    Le sujet, la documentation sur le sujet, le genre, le point de vue, les étapes d'écriture. Le cinéma direct. Le cinéma-vérité. La fiction dans le documentaire. L’intime dans le documentaire. Le « je » documentaire. Le dispositif autobiographique. Le film basé sur des archives. Le film d'enquête…
  • LES SIGNIFIANTS NARRATIFS
    Principe de base de la dramaturgie (obstacle, conflit, ironie dramatique, incident déclencheur…)
    L’unité de temps, d'action, de lieu (continuité, ellipse, plan séquence, ubiquité, dilatation de la durée, action parallèle, le hors-champ…)
    Les personnages (pourquoi lui et pas un autre, qu’est-ce qui rend un personnage intéressant ? les repérages le casting)
    L’utilisation de la voix off comme moteur dramatique.
    Le dialogue du filmeur derrière la caméra comme moteur du film.
    La notion d’espace (intérieur et extérieur).
    Le travail de la lumière naturelle, des éclairages.
    Les mouvements du son, de l’image, de la caméra, des personnages dans le cadre.
    La dimension esthétique, artistique.
  • DIFFÉRENTES APPROCHES FILMIQUES
    Filmer seul, en duo avec un chef op(érateur), avec un ingénieur du son, en équipe. La relation filmeur/filmé. La question de la distance.
    Filmer lors des repérages.
    La mise en scène des entretiens (réalisateur à la caméra, dans l’image, en son off, journaliste à l’image, mener un entretien dans une langue étrangère, la place du traducteur…)
    Filmer sur pied, à l’épaule, les directions de regard, la place de la caméra, les valeurs de plan, les focales, la caméra subjective.
    « La langue de bois », filmer « l’ennemi », une personnalité…
    Dissocier le son de l’image, les micros, la prise de son adaptée.

 

la prise de vue vidéo - boîtier hybride

Programme pédagogique PRISE DE VUES VIDÉO - Les fondamentaux :

I DÉROULEMENT DE LA FORMATION - PREMIÈRE SEMAINE

(1) PÉDAGOGIE

NOTIONS DE BASE :
Les différents capteurs (CCD, CMOS) principe, couleurs, standards et normes, les formats de capteurs (full frame-s35, apsc-s16,…) 
La relation entre qualité d’image et surface du capteur (plage dynamique, bruit…) 
Rowling Shutter et Global shutter 

LES FORMATS D’IMAGES : 
16/9; 4/3; 1,85; 2,35 CinémaScope 
"Le pan and scam", l’anamorphosé 

DEFINITION D’UNE IMAGE :
Le nombre de lignes, type de balayage, le rapport d’image, résolution 8k, 4K DCI, UHD, Full HD, HD READY, SD… 
Le rapport poids / débit 

CONTENEURS ET CODECS : 
Conteneur vidéo : .mov - .mp4
Codecs : Prores: - H.264 
Conteneur audio : .mp3 - .aiff - .wav
Principes et fonctionnement de la compression et ses limites : Notion de débit - Artefact de compression

FORMATS D’ENREGISTREMENT :
Raw, Log C, DNxHD, Prores 444, Prores 422 HQ, XAVC (intra/Long GOP), MPEG HD,… 
Échantillonnage couleur et quantification (4:2:2 10 bits)… 
25/30P, 50P,… 
Le ralenti slowmotion. 96fps - 150fps - 200 fps

TEMPERATURE DE COULEUR :
3200 kelvin - 5600 kelvin
Faire un blanc, courbe de gamma et profil vidéo standard  Rec.709 et avancé (slog)

LES CAPTEURS :
Full Frame - S35mm - micro4/3 et leurs caractéristiques en tournage

LES OBJECTIFS :
Type de monture, stabilisation optique et autofocus, focale fixe, zoom, adaptateur, rapport d’image…

LES CONNECTIQUES :
SDI,USB, AV,HDMI, entrée griffe, Wi-Fi, entrée/sortie son, casque…

LE STOCKAGE :
SDHC,Compact Flash, disque SSD, 
les class, les débits en vidéo et l’espace occupé 

LA SECURISATION DES RUSHES ET LEUR SAUVEGARDE :
Principe de la sécurisation 
Quelle solution et pourquoi faire? 
Nomenclature des cartes mémoires, copie des cartes 
Vérification des images des cartes mémoires 

ACCESSOIRISATION :
Le pied caméra, le view finder, la cage (rig), le follow focus ou bague d’aide focus, la minette ou torche, le micro externe ou l’enregistreur externe, la mattebox, les filtres (polarisant ou ND…
Le monitoring, les griffes

LE SON : 
Les principes de base, le son sur les boîtiers réflex, niveaux et réglage
Les micros : Cravatte, cardio, hypercardio, Boom
Les enregistreurs Zoom, Tascam 

ACCESSOIRISATION SON : 
Perche, bonnette, suspension, connectiques, enregistreurs externes

(2) EXERCICES DE TOURNAGE :
Exercices en Intérieur et extérieur en première semaine. « TOURNER-MONTER » - «INTERVIEWS LUMIÈRE 1 POINT» « PROFONDEUR DE CHAMP » « PLAN SEQUENCE »
Le choix des objectifs pour un sujet donné (les valeurs de plans en TV/cinéma) 

 

II DÉROULEMENT DE LA FORMATION - DEUXIÈME SEMAINE 

(1) EXERCICES DE TOURNAGE
« EXERCICES », « CHROMAKEY » , « INTERVIEWS LUMIÈRES 3 POINTS », « EXERCICES DE MANIEMENT DES SYSTEMES DE STABILISATION, GRUE DE 3 MÈTRES »

(2) TOURNAGE D’UN SUJET EN CONDITIONS RÉELLES
- Conception et réalisation en amont
- Découpage technique
- Préparation du matériel
- Tournage
- Dérushage
- Montage cut sous DaVinci Resolve
- Export Broadcast (TV) et Réseaux sociaux (Vimeo - Facebook - YouTube) 

(3) POST-PRODUCTION
Transfert des médias et sauvegardes. Comment gérer une carte formatée par accident et récupérer les données d'une carte corrompue ?
Dérushage et premier montage (bout à bout)  - Découverte de l’outil d’étalonnage.

 

 

LA PRISE DE SON POUR L'IMAGE (Techniques avancées)

Programme pédagogique la prise de son pour l'image :

- Introduction
Le son, qu’est-ce que c’est ?
Les grands principes de fonctionnement

- Types de micros
Quels micros et pour quoi faire ?
Comparatif en situation des différents micros (filtres / atténuateurs, directivité).
Utilisation des accessoires (suspensions, bonnettes, pinces,..), pour quoi faire ?
Le casque d’écoute

- La mixette
Compréhension et réglages
Entrée/sortie, alimentation fantôme, le mille hertz, le retour caméra, l’atténuation, le panoramique

- Les enregistreurs
Quels enregistreurs et pourquoi faire ? Autonomes ou sur caméra ?
Principes de fonctionnement (Sound Device 633, Sound Devices 788TSSD, CantarX3...)

- La préparation du tournage
Méthodologie,
prévoir le pire,
la boîte à outils (connectique, adaptateurs…)

- Sur site :  Les étapes
Analyse de l’environnement
Les contraintes liées au tournage, les contraintes du lieu
Comment faire un choix ? Le dialogue avec l’équipe
Quel matériel ? Quel dispositif ? Où se placer ?
Comment s’organiser pour anticiper un événement ?
Les tests

- Le tournage
Le langage, les codes, les fonctions de chacun 
Quels types de prise de son ? Le son seul, le son d’ambiance, le reportage, l’interview…
Quei faire avant le début du tournage ?
De quels renseignements ai-je besoin? Auprès de qui vais-je les obtenir ?
Le repérage physique des éléments, accessibilité, lumière et mouvements possibles
L’organisation des prises et réglage de l’enregistreur, l’indexation, la synchro à deux caméras, le time code

- Les personnages
Les personnages prévus à l’image, actifs et non actifs
Le rapport avec les personnages, comment rassurer, gérer le stress ?

- Ça tourne !
Techniques de prise de son :
Le micro-caméra, le travail de la perche, le micro-cravate, l’utilisation des micros HF… 
Écouter la voix, et optimiser en permanence la prise de son. La proximité, l’éloignement, le timbre, gérer les parasites, écouter, toujours écouter
Prévoir l’ imprévu et comment réagir ? Le meilleur choix dans l’immédiateté. Intervenir, couper ? Comment décider ? Dans quels cas ?
Comment optimiser son écoute ?

- C’est dans la boîte.
Vérifier les écoutes, organiser les prises, transférer, sauvegarder, faire un rapport son
L’analyse de son travail, la satisfaction personnelle, tirer parti de cette expérience et capitaliser pour s’améliorer

Pratique et exercices

La voix hors champ dans le documentaire

Programme pédagogique la voix hors champ dans le documentaire :

LA NARRATION ET LE COMMENTAIRE DANS L’ÉCRITURE FILMIQUE
L’incidence du commentaire et de la narration dans l’écriture filmique (avantages et contraintes), leur fonction et leur "rôle" dans la structure narrative du scénario.
Les liens étroits (implicites/explicites) qui unissent le commentaire ou la narration à l’image :
- la voix à l'image en tant que commentaire extérieur à l'histoire,
- la voix à l'image en tant que témoignage intérieur comme partie intégrante de l'histoire.
Analyse :
- Illustrations de différentes exécutions narratives en visionnant des films de référence pour mettre en évidence les particularités de leur scénarisation et les nuances de perception.

L'ÉCRITURE DE LA VOIX HORS-CHAMP
Comment aborder la rédaction d'une voix hors-champ dans les limites et les contraintes de la grammaire sonore (oralité et phonétique) ?
Comment élaborer et structurer un scénario en s’appuyant sur le commentaire ou la narration en voix hors-champ ?
Atelier d'écriture :
- Exercices de style par la rédaction de différents scripts pour illustrer un même projet sous différents angles narratifs.
Chaque stagiaire devra imaginer et rédiger un commentaire libre à partir d'une séquence vidéo imposée en suivant une thématique qu'il aura choisie. Puis, il traitera de nouveau cette même séquence sous des angles thématiques différents...

L’INTERPRÉTATION
- prendre conscience de son propre champ : (Chant) respiratoire,
- savoir gérer son souffle : (diaphragme) pour apprivoiser le trac,
- trouver la place de sa voix naturelle, identifier et fortifier son timbre,
- acquérir et développer la pratique du micro (posture physique, attitude comportementale). Se libérer des contraintes techniques liées à l’enregistrement sonore,
- aborder un texte en utilisant ses articulations, sa «dramaturgie»,
- situer son interprétation vocale dans la perspective de l’auditeur (de l’écrit à l’oralité). Donner du poids à ses mots, du sens à sa parole.

LA DIRECTION ARTISTIQUE
Apprendre à définir et caractériser une voix pour être en mesure de :
- effectuer un casting vocal précis,
- être capable d'assurer la direction exécutive et artistique d'une séance d'enregistrement en studio avec un comédien.
Expérimenter l’interprétation en situation réelle à la place du comédien :
- connaître le vocabulaire technique et artistique propre à l’enregistrement sonore,
- savoir interpréter un commentaire ou une narration dans le cadre de son enregistrement sonore.
 

Planning d'une journée type

09:00-10:00
Exercices pratiques en groupe (visionnage et analyse)

10:00-11:00
Analyse et écoute collective
Comment aborder l'écriture d'une voix (analyse du texte, dramaturgie...), trouver le ton juste et le bon débit vocal dans la perspective de l'auditeur ?

11:00-13:00
Studio : enregistrement en cabine + répétitions libres en studio annexe

13:00-14:00
Pause déjeuner

14:00-17:00
Studio : enregistrement en cabine + répétitions libres en studio annexe

Étalonnage avec Davinci Resolve - COLOR

Programme pédagogique Étalonnage avec Davinci Resolve :


MAITRISER LES OUTILS D’ÉTALONNAGE DU DAVINCI RESOLVE

NTRODUCTION :
Présentation de Resolve et son intégration dans la chaîne de post-production.
Différence entre Resolve et Resolve Studio.
Configuration matérielle pour DaVinci Resolve : (GPU/IO VIDEO)

PRÉSENTATION D’UN WORKFLOW DE POSTPRODUCTION TYPE :
Les différentes étapes du workflow type.

Présentation de l’interface du logiciel : Tour des 7 espaces de travail de Resolve : MEDIA, CUT, EDIT, FUSION, COLOR, FAIRLIGHT, DELIVER

 

NOTIONS : 
Flux de postproduction vidéo et film, position de l'étalonnage dans ces différents flux. 
Notions sur les formats numériques : SD, HD, UHD, 2K, 4K. 
Codecs : non compressé, DPX, ProRes 422, DNxHD, R3D, Blackmagic RAW DNG... 
Debayerisation, Matriçage (RVB -> YCrCb), Echantillonnage couleur 444, 422, 420.
Profondeur couleur 8, 10, 12, 16 bits,... 
Principes sur la lumière, la couleur, espace de colorimétrie ACES, RCM
Principes du travail en étalonnage.
Compréhension des LUT.

CONFIGURATION : 
Gestion des Projets. Résolutions HD, 2K. Proxies, cache, Médias optimisés.
Profondeur couleur (8, 10, 12, 16 bits). Cartes HD compatibles, sorties.

 

WORKFLOW : 

Workflow vidéo, HD, 2K.. Workflow film - HD, 2K, 4K, traditionnel, numérique... 

Une station DaVinci : Mac. Cartes, disques nécessaires, pupitres. 

GESTION DES MEDIAS (MEDIA): 
Options de lecture des plans dans la timeline
Utilisation des proxies (intérêt et utilisation)
Relier des médias Offline.
Propriétés de projet : échelle des plans, interprétation des fichiers RAW
Conformation de projet de Apple Final Cut Pro, Adobe Premiere Pro, AVID Media Composer.
Détection automatique des coupes.

CORRECTION COULEUR (COLOR): 
Présentation de l’interface utilisateur et de ses différentes fenêtres (nodes, timeline, vignettes, moniteur, corrections, gallery). 
Utilisation des outils de contrôles (video scopes)
Utilisation des noeuds (nodes)
Correction « automatique » : fonctionnement, intérêt
Corrections primaires (manuel) élément par élément : roue des couleurs
Installation du pupitre Tangent Element (TK).
Utilisation du pupitre : réglages, gestion.
Gestion des versions.
Enregistrement d’une correction.
Comparaison de deux corrections / étalonnages.
Correction de plans par « lot » (cas du champ / contre-champ).
Corrections secondaires sur des zones spécifiques (masques, sélection HSL, tracking…)
Techniques de corrections d’un ciel, d’une image surexposée ou sous-exposée.
Travail avec des images vidéo, vidéo Log, Cinéma numérique et RAW.
Ajout d’une LUT : cas du Broadcast safe, display LUT
Ajout d’un Look final : création, application et gestion de vos looks.
Export de vos corrections.
Sauvegarde de vos projets et archivage.

EXPORTS (DELIVERY)
Préparation d’une sortie HD depuis un 2K, un UHD.
Retour vers le logiciel de montage (FCP, PrPro, Media Composer), envoi au mixage (ProTools)
Export Master haute qualité, pour le web (avec et sans étalonnage, versions mixtes)
Utilisation de l’incrustation à l’image
Création d’une sauvegarde de projet DaVinci Resolve

PROJETS : 
Cas concrets d'éléments typiques / difficiles. Projets en HD et 2K.

 


Informations Complémentaires

Supports fournis aux stagiaires :

- Salle avec système de sonnorisation, réseau ethernet, vidéoprojecteur Full HD 1080p
- Matériel de tournage - 1 kit complet par binôme
- Boîtiers Canon 5D, Caméra vidéo Sony FS7, Alpha 7S, GH4...
- Objectifs Canon
- Accessoirisation optique et mécanique
- Matériel son
- Eclairage
- Système d'enregistrement, salle de speak
- Mac(s) Pro(s) de dernière génération avec écrans Apple Display 25" pupitre d'étalonnage, 1 Kit par personne
- Support de cours, films, livres pédagogiques électroniques officiels BlackMagic - DaVinci Resolve


1 stagiaire par poste de travail
Évaluation pédagogique réaliser son premier documentaire : Evaluation continue tout au long de la formation