Financez-votre-formation

Chaque personne dispose dès son entrée sur le marché du travail d’un compte personnel de formation (CPF). Ce compte est, avec la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel du 5 septembre 2018, un compte en euros et non plus en heures.

Un salarié qui travaille au moins à mi-temps acquière 500 € par an, avec un plafond de 5000€. Ces sommes sont portées à 800€ par an pour un salarié non qualifié avec un plafond à 8000€.

LE CPF, QU’EST-CE QUE C’EST ?
Depuis 2015, un compte personnel de formation (CPF) est ouvert à toute personne, salarié ou demandeur d’emploi, dès l’âge de 16 ans (15 ans lorsqu’un contrat d’apprentissage est signé) jusqu’à sa retraite.

Avec pour ambition de contribuer, à l’initiative de la personne elle-même, au maintien de l’employabilité et à la sécurisation du parcours professionnel, le CPF permet à toute personne active d’acquérir des droits à la formation mobilisables tout au long de sa vie professionnelle.

COMMENT EST-IL ALIMENTÉ ?
Le CPF a été un compte en heures depuis sa création en 2015. Il s’est transformé en compte en euros au 1er janvier 2019.

Tout salarié travaillant au moins à mi-temps, acquière 500€ par an avec un plafond de 5000€. Cette somme passe à 800€ par an pour un salarié non qualifié ou pour une personne handicapée travaillant en ESAT, avec un plafond de 8000€.

Lorsque, sur une année, un salarié travaille pendant une durée inférieure à la moitié de la durée conventionnelle du travail ou 1607 heures, le compte est alimenté au prorata du nombre d’heures réalisées. Ceci ne s’applique pas à un travailleur en Esat.

Un accord collectif d’entreprise ou un accord de branche professionnelle peut prévoir des modalités d’alimentation du compte plus favorables.

L’alimentation des comptes est effectuée automatiquement à partir des déclarations annuelles des données sociales (DADS) - puis des déclarations sociales nominatives (DSN) - qui sont établies par les employeurs. La CNAV alimente directement le CPF via la Caisse des dépôts et consignations.

QUE DEVIENNENT LES HEURES ACQUISES ?
Au 1er janvier 2019, les heures inscrites sur les comptes sont traduites en euros sur la base de 15€ / heure. Toutes heures de Dif non encore inscrites par le salarié sur son CPF sont également traduites en euros. Ces heures acquises dans le cadre du Dif ne pourront pas être conservées au-delà du 31.12.2020.

Rappel : depuis le 1er janvier 2015, le Dif a disparu mais les heures de Dif acquises restent mobilisables dans le cadre du CPF. Tout salarié à temps plein bénéficiait de 24 heures chaque année en 2015 et 2016 puis de 48 heures en 2017 et 2018. Les employeurs devaient informer par écrit, avant le 31 janvier 2015, chaque salarié, du nombre total d’heures acquises et non utilisées au titre du Dif au 31 décembre 2014.

QUELLES SONT LES FORMATIONS ÉLIGIBLES AU CPF ?
Les listes de formation consultables sur moncompteformation.gouv.fr ont été supprimées. A compter du 1er janvier 2019, les actions de formation finançables avec son CPF sont :

Les formations permettant d’acquérir le certificat CléA ainsi que les actions permettant d'évaluer les compétences préalablement ou postérieurement à ces formations
L’accompagnement à la VAE
Le bilan de compétences
la formation au permis B et au permis poids lourds
Les actions d’accompagnement et de conseil dispensées aux créateurs et repreneurs
Toutes les formations sanctionnées par une certification inscrite au Registre national des certifications professionnelles ou au Répertoire spécifique (ex-inventaire)
Les formations destinées à permettre aux bénévoles et volontaires en service civique d’acquérir les compétences nécessaires à l’exercice de leurs missions (avec le compte d’engagement citoyen)
Plus d'info aux actions éligibles du CPF