• Durée
    70 h (10 jours)
  • Coût
    3 300.00 € HT
    3 960.00 € TTC
  • Participants
    Nombre de participant
    4 par session maximum
    1 par session minimum
  • Financement
    Financement à 100% par l’Afdas pour les publics recevables. (Dans la limite des budgets disponibles).
  • Hébergement
    Hébergement possible chez Terkane. Prise en charge des frais d’hébergement et de transport par l’Afdas. (Dans la limite des budgets définis).
  • Handicap
    Référent handicap Terkane
    Contactez-nous pour être mis en relation avec notre référent handicap
  • Contactez-Nous
    · Par Tél : +33 (0) 6 77 99 35 65 (Patrick)

STAGE DE FORMATION AFDAS - "INITIATION À LA PRISE DE VUE VIDÉO NUMÉRIQUE (STAGE TECHNIQUE, MISE EN PRATIQUE ET MISE EN SITUATION RÉELLE AVEC UN CLIENT)

 

VOUS APPRENDREZ À :
- MAÎTRISER LE FONCTIONNEMENT DE LA CHAÎNE DE FABRICATION D’UN FILM

- RECONNAÎTRE LES DIFFÉRENTS TYPES DE CAMÉRAS (CAMÉRA VIDÉO ET HYBRIDE) 
- COMPRENDRE LES DESCRIPTIFS DES CONSTRUCTEURS (CAPTEUR, RÉSOLUTION, NORMES, PLAGES DYNAMIQUES…) 
- RÉGLER UNE CAMÉRA EN FONCTION DES SITUATIONS DE TOURNAGE 
- CHOISIR DES OPTIQUES 
- CHOISIR UN WORKFLOW
- UTILISER DES EQUIPEMENTS DE MACHINERIE
- TOURNAGE PRATIQUE ET MISE EN SITUATION RÉELLE AVEC UN CLIENT


Informations Générales

IDENTIFICATION DU STAGE : Initiation à la prise de vue vidéo numérique

Profil professionnel des stagiaires :
Ce stage de prise du vue s’adresse aux photographes, réalisateurs, opérateurs de prise de vue

Prérequis et expérience professionnelle des stagiaires :
Vous devez être familier avec les métiers de l'image. 
Utilisation courante de l’outil informatique et une expérience en prises de vues.

Personne en situation de handicap :
Accessibilité (bâti) et type d'incapacité
Vous avez besoin d'aménagement ? Contactez-nous pour être mis en relation avec notre référent handicap.


Délais et traitement des dossiers :
En cas de financement par une OPCO (opérateur de compétences)
AFDAS
 : 4 semaines avant le début du stage pour les intermittents, auteurs...
Pour les autres OPCO (Atlas, Commerce, Mobilité, Santé, entreprise de proximité, construction...), les délais varient suivant leur organisation.
En cas de paiement personnel :
Aucun délai

Dates et durée :Durée du stage : 70 heures — 10 jours — Durée hebdomadaire : 35.0 heures

Interlocuteur à la disposition des stagiaires
Patrick Belz | 0494532283 | contact@terkane.com

Lieu : Saint Raphaël (Provence-Alpes-Côte d'Azur)


CONTEXTE

Dans l'œil du ...cameraman!

Pour devenir opérateur de prise de vue, cameraman et/ou cadreur, certains passent par la voie des études post bac via un BTS audiovisuel par exemple. D'autres, en perfectionnement ou en reconversion professionnelle, choisissent l'apprentissage accéléré. Les moyens pour devenir cadreur sont donc multiples. Les formations spécialisées sont largement plébiscitées par ceux qui souhaitent passer derrière la focale. Elles permettent surtout une « mise à jour » constante car le métier de cameraman ne cesse d'évoluer dans le temps. Une évolution en corrélation avec le progrès perpétuel du matériel.

D'abord un métier réservé aux hommes – charges lourdes obligent – la profession s'est, au fil du temps, féminisée. Zoom sur ce métier que l'on peut exercer dans de multiples domaines. 

Quelles sont les missions d'un cameraman ?

 

Dans quelles conditions fait-on appel à un opérateur de prise de vues ? Pour un film, une production audiovisuelle ou vidéo. Dans le cas du tournage d’un film, ce technicien de l'audiovisuel est appelé cadreur. Sa mission, outre le fait de travailler avec une équipe de techniciens, consiste à notifier les limites du champ visuel émis par la caméra. En d'autres termes, le cadreur est le premier responsable en matière de prise d'images et est en théorie le premier de l'équipe de tournage à voir les images en direct.

Le cameraman restitue par ses prises de vue le déroulement des plans de séquences établis dans un scénario ou dans un reportage. Il capte les mouvements des acteurs et assure la composition des plans. Il travaille en collaboration avec le directeur de la photographie ou le chef opérateur de prise de vues. 

Lors de « gros » tournages, il peut être accompagné d'assistants dans ses missions . Réactif, il doit anticiper, coordonner ses manipulations et adapter ses prises de vue selon des paramètres précis (Place de la caméra, choix du cadrage, enchaînement des images, acteurs et décors). Lire l'article


Objectif et Compétences Attestées

Objectif

Maîtriser la prise de vues de caméras vidéos et boitiers hybrides en respectant les attentes et contraintes du réalisateur et de la production

Compétences attestées

Le participant devra acquérir les compétences suivantes :

  • Maîtriser le fonctionnement de la chaîne de fabrication d’un film ou d’un programme audiovisuel,
  • Nommer et décrire les métiers de la fabrication d’un film ou d’un programme audiovisuel et leurs interactions avec son métier,
  • Répertorier les effets de prise de vues à créer à la lecture du cahier des charges,
  • Estimer, planifier et mobiliser les moyens humains et le matériel de prise de vues nécessaires, à la lecture du cahier des charges
  • Estimer le budget à la lecture du cahier des charges,
  • Définir et exécuter le cadrage d’un plan en tenant compte des décors,
  • Définir et exécuter le cadrage d’un plan en tenant compte des contraintes de la prise de son,
  • Définir et exécuter le cadrage d’un plan en tenant compte des souhaits du (de la) réalisateur(rice), du temps imparti et des besoins du montage.
  • Régler et utiliser le matériel de prise de vues,
  • Éclairer des séquences en respectant les indications, de réalisation, de qualité de l'image et les besoins du montage

Informations Pédagogiques

La Prise de vue vidéo - Les fondamentaux :

I DÉROULEMENT DE LA FORMATION - Partie 1

(1) NOTIONS DE BASE :

Les différents capteurs (CCD, CMOS) :
Principe, couleurs, standards et normes, les formats de capteurs (full frame-s35, apsc-s16,…) 
La relation entre qualité d’image et surface du capteur (plage dynamique, bruit…) 
Rowling Shutter et Global shutter 

Les formats d’images : 
16/9; 4/3; 1,85; 2,35 CinémaScope 
"Le pan and scam", l’anamorphosé 

Définition d’une Image :
Le nombre de lignes, type de balayage, le rapport d’image, résolution 8k, 4K DCI, UHD, Full HD, HD READY, SD… 
Le rapport poids / débit 

Conteneurs et codecs : 
Conteneur vidéo : .mov - .mp4
Codecs : Prores: - H.264 
Conteneur audio : .mp3 - .aiff - .wav
Principes et fonctionnement de la compression et ses limites : Notion de débit - Artefact de compression

Formats d’enregistrement :
Raw, Log C, DNxHD, Prores 444, Prores 422 HQ, XAVC (intra/Long GOP), MPEG HD,… 
Échantillonnage couleur et quantification (4:2:2 10 bits)… 
25/30P, 50P,… 
Le ralenti slowmotion. 96fps - 150fps - 200 fps

Temperature de couleur :
3200 kelvin - 5600 kelvin
Faire un blanc, courbe de gamma et profil vidéo standard  Rec.709 et avancé (slog)

Les capteurs :
Full Frame - S35mm - micro4/3 et leurs caractéristiques en tournage

Les objectifs :
Type de monture, stabilisation optique et autofocus, focale fixe, zoom, adaptateur, rapport d’image…

Les connectiques :
SDI,USB, AV,HDMI, entrée griffe, Wi-Fi, entrée/sortie son, casque…

Le stockage :
SDHC,Compact Flash, disque SSD, 
les class, les débits en vidéo et l’espace occupé 

La securisation des rushes et leur sauvegarde :
Principe de la sécurisation 
Quelle solution et pourquoi faire? 
Nomenclature des cartes mémoires, copie des cartes 
Vérification des images des cartes mémoires 

Accessoirisation :
Le pied caméra, le view finder, la cage (rig), le follow focus ou bague d’aide focus, la minette ou torche, le micro externe ou l’enregistreur externe, la mattebox, les filtres (polarisant ou ND…
Le monitoring, les griffes

Le son : 
Les principes de base, le son sur les boîtiers réflex, niveaux et réglage
Les micros : Cravatte, cardio, hypercardio, Boom
Les enregistreurs Zoom, Tascam 

Accessoires son : 
Perche, bonnette, suspension, connectiques, enregistreurs externes

(2) DÉCONSTRUCTION D'UN FILM PUBLICITAIRE, D'UNE ÉMISSION DE TV.

 Il faudra imaginer les moyens humain et technique nécessaires pour réaliser ces films et émissions TV. Il sera question d'établir un budget et un planning pour prendre conscience de ce qu'implique la réalisation d'un film ou d'un programme TV.


(3) EXERCICES DE TOURNAGE :
Exercices en Intérieur et extérieur en première semaine.
- Tourner monter,
- Interviews (lumière de 1 à 3 points,
- Profondeur de champs,
- Plan séquence

II DÉROULEMENT DE LA FORMATION - Partie 2

(1) EXERCICES DE TOURNAGE
- Chromakey,
- Le choix des objectifs pour un sujet donné (les valeurs de plans en TV/cinéma),
- Maniement des systèmes de stabilisation, grue de 3 mètres, Slider,

(2) TOURNAGE D’UN SUJET EN CONDITIONS RÉELLES
- Conception et réalisation en amont
- Découpage technique
- Préparation du matériel
- Tournage

(3) POST-PRODUCTION
Transfert des médias et sauvegardes. Comment gérer une carte formatée par accident et récupérer les données d'une carte corrompue ?
Dérushage et premier montage (bout à bout).

 

 


INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

Méthode mobilisée : la prise de vue vidéo - niveau 1 :

Des séances techniques

La formation comportera des séances  de visionnage et d’analyse d’extraits de films (plusieurs genres seront abordés selon la nature des projets que portent les stagiaires).
Travail autour d'exercices de production (scénario, prise de vues, éclairage, interviews...)
La réalisation d'un sujet  audiovisuel retracera l'expérience acquise au cours de la formation.

Matériel de prise de vue :
Sony, Canon 5DM3, GH5, Canon R5 ...
Objectif, Canon RF, Canon EF

Matériel son :
Micro canon 416 Sennheiser, HF Sennheiser, micro cravate avec capsule Sanken, enregistreur Zoom, enregistreur Soundevice

Matériel d'éclairage :
Mandarine, Dedolight, boîte à lumière… 

Machinerie :
Slider 1 mètre + tête fluide - DJI Ronin - Jimmy Jib 3 mètres

Salle avec système de sonorisation :
Chaque stagiaire dispose d'une station avec les logiciels, et d'une connexion Internet ADSL permanente. La salle de formation est équipée en réseau avec un vidéoprojecteur, scanner et imprimante.


1 stagiaire par poste de travail
Évaluation pédagogique la prise de vue vidéo - niveau 1 :

Évaluation continue tout le long de la formation.

Planning d'une journée type9h00 - 12h30 Alternance de théorie et de mise en pratique.
13h30 - 17h00 Alternance de théorie et de mise en pratique.


Formateur

Eric GORON
Réalisateur - DP - Chef Monteur - Télépilote drone
Eric travaille depuis 2005 pour de nombreux prestataires dans le monde du sport automobile (24h du Mans, ELMS, Monaco F1, E Grandprix, WRC Rally), du football (UEFA – Ligue 1), de la télévision (Festival de Cannes, News, Documentaires, TV Broadcast).  
Il réalise depuis 2020 des émissions de Télévisions sur la chaîne Monaco Info, ainsi que des clips musicaux pour différents artistes.
Éric est formateur certifié Apple Final Cut Pro X, Davinci Resolve et Arri Academy user caméra. Fondateur de Visual Séquence, il propose son expertise Arri Alexa Mini LF et la location de matériel spécialisé pour le cinéma, la publicité et le clip musical.
Jean-Pierre LENOIR
Scénariste, Réalisateur

Auteur réalisateur, Jean-Pierre Lenoir a écrit et réalisé plus d’une vingtaine de films : court-métrages, documentaires de création, reportages, magazines tv, vidéoclips, films institutionnels… Il a  débuté par la réalisation du court-métrage Inch’allah, primé dans de nombreux festivals. Puis, ont suivis La vie de St-Pierre diffusé sur Planète, Une maison avec un toit diffusé sur Arte, de nombreux reportages télévisés diffusés sur La Cinq, 40° à l’ombre, long-métrage de fiction lauréat des Trophées du Scénario du CNC, Sounou Sénégal (Notre Sénégal) diffusé sur France 5, France O et TV5, La main de demain, série documentaire, L’appel vidéoclip du groupe Valmy.... Son dernier film est un long métrage documentaire cinéma intitulé Dire son silence et a été distribué en salles.

Parallèlement, il travaille sur différents films en tant que chef opérateur (Le silence des champs de betteraves, The 7th victim…), monteur (Rêves de chaîne, Nissan, une histoire de management, L’Affirmative Action…), enseigne l’écriture filmique et la réalisation dans plusieurs centres audiovisuels, universités et écoles internationales.


Évaluation et Satisfaction des Participants

Évaluation de la formation
5,00 / 5
Date de création de la formation 9/3/2018 No de participants 1
Communication des objectifs et du programme avant la formation 5,00
Organisation et déroulement de la formation 5,00
Composition du groupe (nombre de participants, niveaux homogènes) 5,00
Adéquation des moyens matériels mis à disposition 5,00
Conformité de la formation dispensée au programme 5,00
Clarté du contenu 5,00
Qualité des supports pédagogiques (films, vidéos, éléments sonores, livres, exercices, documents PDF...) 5,00
Animation de la formation par le ou les intervenants 5,00
Progression de la formation (durée, rythme, alternance théorie/pratique) 5,00
Satisfaction des participants
5,00 / 5
Date de création de la formation 9/3/2018 No de participants 1
La formation a-t-elle répondu à vos attentes initiales ? 5,00
Pensez-vous avoir atteint les objectifs pédagogiques prévus lors de la formation ? 5,00
Estimez-vous que la formation était en adéquation avec le métier ou les réalités du secteur ? 5,00
Le lieu de formation et son environnement était-il propice à recevoir une bonne pédagogie ? 5,00
Recommanderiez-vous ce stage à une personne exerçant le même métier que vous ? 5,00
Commentaires
Marie-Laure
Session du 4/10 au 15/10/2021
Photographe
Formation au delà de ce que j'attendais, Eric Goron juste au top. Formation de 10 jours très intense. Merci.