• Durée
    266 h (38 jours)
    Sur demande toute l'année, ordre des modules : écriture, tournage, interview, montage.
    Contactez-nous pour plus de détails et établir un planning.
  • Coût
    7 980.00 € HT
    9 576.00 € TTC
  • Session(s)
    · Du 10/1 au 25/3/2022
    Part 1 : Écriture & narration
    Part 2 : tournage Niv 1, interview
    Part 3 : Montage DAVINCI Edit et Suivi de projet
    Part 4 : Etalonnage DAVINCI Color
    Part 5 : Montage son DAVINCI Fairlignt
    non continuité des modules
  • Participants
    Nombre de participant
    3 par session maximum
    1 par session minimum
  • Financement
    Financement à 100% par l’Afdas pour les publics recevables. (Dans la limite des budgets disponibles).
    Pôle emploi CSP (contrat de sécurisation professionnelle).
  • Hébergement
    Prise en charge des frais d’hébergement et de transport par l’Afdas. (Dans la limite des budgets définis).
  • Handicap
    Référent handicap Terkane
    Contactez-nous pour être mis en relation avec notre référent handicap
  • Contactez-Nous
    · Par Tél : +33 (0) 6 77 99 35 65 (Patrick)

STAGE DE FORMATION AFDAS - "RÉALISER SON PREMIER FILM INSTITUTIONNEL"

 

A LA FIN DU STAGE VOUS AUREZ ACQUIS LES FONDAMENTAUX DE L’ÉCRITURE FILMIQUE. VOUS MAÎTRISEREZ LE TOURNAGE ET LE MONTAGE DE BASE. VOUS MAÎTRISEREZ LA CHAÎNE DE PRODUCTION DE LA CAPTATION À LA DIFFUSION. VOUS AUREZ RÉALISÉ VOTRE PREMIER FILM.


Informations Générales

IDENTIFICATION DU STAGE : réaliser son premier film institutionnel

Profil professionnel des stagiaires :
Ce stage s'adresse aux photographes, assistants-opérateurs, journalistes, assistants réalisateurs ou toutes personnes souhaitant étendre leur champ de compétences à travers la pratique d'exercices concrets réalisés en production.

Prérequis et expérience professionnelle des stagiaires :
Une bonne culture de l'image et la pratique régulière de la prise de vues est conseillée.

Accessibilité :
Référent handicap Terkane
Contactez-nous pour être mis en relation avec notre référent handicap.

Délais et traitement des dossiers :
En cas de financement par une OPCO (Opérateur de compétences)
AFDAS
 : 4 semaines avant le début du stage pour les intermittents, auteurs...
Pour les autres OPCO (Atlas, Commerce, Mobilité, Santé, entreprise de proximité, construction...), les délais varient suivant leur organisation.
En cas de paiement personnel :
Aucun délai

Dates et durée :Durée du stage : 266 heures — 38 jours — Durée hebdomadaire : 35.0 heures

Interlocuteur à la disposition des stagiaires
Patrick Belz | 0494532283 | contact@terkane.com

Lieu : Saint Raphaël (Provence-Alpes-Côte d'Azur)


CONTEXTE

PRÉAMBULE

Cette étude est la quatorzième de « l’Observatoire de la production audiovisuelle et cinématographique en Île-de-France » mis en place conjointement par Audiens et par la Commission du Film d’Île-de-France. Celle-ci a été progressivement développée et améliorée, en maintenant stables les univers statistiques, afin de disposer de données comparables dans la durée.
Son ambition est de mesurer précisément la structure et les évolutions de la production audiovisuelle et cinématogragphique dans la Région Capitale et plus largement sur l’ensemble du territoire national. Elle est chaque année affinée et complétée d’indicateurs complémentaires en fonction des besoins de l’analyse et des évolutions du secteur. Lire l'étude


Objectif et Compétences Attestées

Objectif

Acquérir les fondamentaux de l’écriture filmique. Maîtriser le tournage, le montage et l'étalonnage. Maîtriser la chaîne de production de la captation à la diffusion.

Compétences attestées

Le participant devra acquérir les compétences suivantes :

  • Élaborer le concept d'un film et/ou d'un programme audiovisuel en anticipant les contraintes de production,
  • Imaginer un projet en langage visuel et sonore,
  • Dégager une thématique et déterminer l'univers du sujet,
  • Maîtriser le fonctionnement de la chaîne de fabrication d'un film ou un programme audiovisuel,
  • Donner une direction a son projet,
  • Connaître les procédés narratifs,
  • Connaître les signifiants narratifs,
  • Connaître différentes approches filmiques,
  • Faire un découpage technique,
  • Préparer le matériel,
  • Réaliser les prises de vues, prise de son,
  • Diriger et mettre en scène des interviews,
  • Dérusher,
  • Faire un montage image et son,
  • Faire des corrections colorimétriques primaires et secondaires
  • Savoir Importer, modifier, réparer des sons et mixer l'ensemble avec Fairlight
  • Exporter.

Informations Pédagogiques

Programme pédagogique réaliser son premier film institutionnel : 

- ÉCRITURE ET NARRATION DOCUMENTAIRE : La formation s’articulera autour de projections et d’analyses d’extraits de films ancrés dans le réel dont la forme et le contenu ont marqué notre histoire.

- FILMER AVEC DU DSLR OU UNE CAMÉRA VIDÉO : Les fondamentaux (Prise de vue, prise de son) : Alternance de théorie et d'exercices pratiques. Mise en situation. Tournage d'un sujet déterminé entre le formateur et les stagiaires.

- DIRIGER ET METTRE EN SCÈNE DES INTERVIEWS : Alternance entre écriture et mise en scène (exercices pratiques, mise en situation).

- MONTAGE DE A À Z AVEC DAVINCI RESOLVE : La formation est progressive avec des exercices pratiques de montage image et son. Les exercices sont conçus avec des médias prés déterminés. Vous aurez aussi à monter vos images tournées pendant le stage jusqu'à obtenir un film racontant une histoire.

- ÉTALONNAGE :  Étalonnage avec les primaires et secondaires) : la formation est progressive avec des exercices pratiques.

- IMPORTER, MODIFIER, RÉPARER DES SONS ET MIXER DANS FAIRLIGHT : la formation est progressive avec des exercices pratiques de correction.

 

Écriture et narration documentaire

Programme pédagogique écriture et narration documentaire :

Si l’on peut dire qu’il n’y a ni règle ni loi pour inventer une histoire, en revanche, avant d’écrire un projet audiovisuel, il faut interroger son propre désir d’images et de sons.
- Quoi raconter ? Quel genre d’histoire ?
Le désir de raconter doit nécessairement s’accompagner de la question suivante :
- De quoi parler ? De quoi parle ce que l’on raconte ?
Car l’histoire racontée est toujours la métaphore de quelque chose. Ensuite, il faut savoir ce qu’on en dit. Toute histoire n’a de sens, de force que d’énoncer une proposition sur un sujet.

Il est important que le projet s’inscrive dans le temps parce que l’écriture est « capricieuse », fastidieuse et qu’il nous faudra dépasser les images stéréotypées d’un certain nombre de réalisations.
Un scénario n’est pas un roman. Il est écrit en fonction d’un langage audiovisuel spécifique, il organise le rythme du film en séquences, il structure l’ensemble du récit en fonction des paramètres fondamentaux que sont l’Espace, le Temps, le Mouvement.

  • DONNER UNE DIRECTION A SON PROJET
    Bases de l’écriture d’un projet (synopsis, intentions, personnages, traitement).
    Mise en forme d’un projet, avec d’éventuels apports visuels et sonores (repérages, extraits de documents filmés).
    Lecture de projets de documentaires de création réalisés. Cohérence, points positifs, remarques, critiques, points améliorables.
  • LES PROCÉDÉS NARRATIFS
    Le sujet, la documentation sur le sujet, le genre, le point de vue, les étapes d'écriture. Le cinéma direct. Le cinéma-vérité. La fiction dans le documentaire. L’intime dans le documentaire. Le « je » documentaire. Le dispositif autobiographique. Le film basé sur des archives. Le film d'enquête…
  • LES SIGNIFIANTS NARRATIFS
    Principe de base de la dramaturgie (obstacle, conflit, ironie dramatique, incident déclencheur…)
    L’unité de temps, d'action, de lieu (continuité, ellipse, plan séquence, ubiquité, dilatation de la durée, action parallèle, le hors-champ…)
    Les personnages (pourquoi lui et pas un autre, qu’est-ce qui rend un personnage intéressant ? les repérages le casting)
    L’utilisation de la voix off comme moteur dramatique.
    Le dialogue du filmeur derrière la caméra comme moteur du film.
    La notion d’espace (intérieur et extérieur).
    Le travail de la lumière naturelle, des éclairages.
    Les mouvements du son, de l’image, de la caméra, des personnages dans le cadre.
    La dimension esthétique, artistique.
  • DIFFÉRENTES APPROCHES FILMIQUES
    Filmer seul, en duo avec un chef op(érateur), avec un ingénieur du son, en équipe. La relation filmeur/filmé. La question de la distance.
    Filmer lors des repérages.
    La mise en scène des entretiens (réalisateur à la caméra, dans l’image, en son off, journaliste à l’image, mener un entretien dans une langue étrangère, la place du traducteur…)
    Filmer sur pied, à l’épaule, les directions de regard, la place de la caméra, les valeurs de plan, les focales, la caméra subjective.
    « La langue de bois », filmer « l’ennemi », une personnalité…
    Dissocier le son de l’image, les micros, la prise de son adaptée.

 

la prise de vue vidéo - boîtier hybride

Programme pédagogique PRISE DE VUES VIDÉO - Les fondamentaux :

I DÉROULEMENT DE LA FORMATION - Partie 1

(1) PÉDAGOGIE

NOTIONS DE BASE :
Les différents capteurs (CCD, CMOS) principe, couleurs, standards et normes, les formats de capteurs (full frame-s35, apsc-s16,…) 
La relation entre qualité d’image et surface du capteur (plage dynamique, bruit…) 
Rowling Shutter et Global shutter 

LES FORMATS D’IMAGES : 
16/9; 4/3; 1,85; 2,35 CinémaScope 
"Le pan and scam", l’anamorphosé 

DEFINITION D’UNE IMAGE :
Le nombre de lignes, type de balayage, le rapport d’image, résolution 8k, 4K DCI, UHD, Full HD, HD READY, SD… 
Le rapport poids / débit 

CONTENEURS ET CODECS : 
Conteneur vidéo : .mov - .mp4
Codecs : Prores: - H.264 
Conteneur audio : .mp3 - .aiff - .wav
Principes et fonctionnement de la compression et ses limites : Notion de débit - Artefact de compression

FORMATS D’ENREGISTREMENT :
Raw, Log C, DNxHD, Prores 444, Prores 422 HQ, XAVC (intra/Long GOP), MPEG HD,… 
Échantillonnage couleur et quantification (4:2:2 10 bits)… 
25/30P, 50P,… 
Le ralenti slowmotion. 96fps - 150fps - 200 fps

TEMPERATURE DE COULEUR :
3200 kelvin - 5600 kelvin
Faire un blanc, courbe de gamma et profil vidéo standard  Rec.709 et avancé (slog)

LES CAPTEURS :
Full Frame - S35mm - micro4/3 et leurs caractéristiques en tournage

LES OBJECTIFS :
Type de monture, stabilisation optique et autofocus, focale fixe, zoom, adaptateur, rapport d’image…

LES CONNECTIQUES :
SDI,USB, AV,HDMI, entrée griffe, Wi-Fi, entrée/sortie son, casque…

LE STOCKAGE :
SDHC,Compact Flash, disque SSD, 
les class, les débits en vidéo et l’espace occupé 

LA SECURISATION DES RUSHES ET LEUR SAUVEGARDE :
Principe de la sécurisation 
Quelle solution et pourquoi faire? 
Nomenclature des cartes mémoires, copie des cartes 
Vérification des images des cartes mémoires 

ACCESSOIRISATION :
Le pied caméra, le view finder, la cage (rig), le follow focus ou bague d’aide focus, la minette ou torche, le micro externe ou l’enregistreur externe, la mattebox, les filtres (polarisant ou ND…
Le monitoring, les griffes

LE SON : 
Les principes de base, le son sur les boîtiers réflex, niveaux et réglage
Les micros : Cravatte, cardio, hypercardio, Boom
Les enregistreurs Zoom, Tascam 

ACCESSOIRISATION SON : 
Perche, bonnette, suspension, connectiques, enregistreurs externes

(2) EXERCICES DE TOURNAGE :
Exercices en Intérieur et extérieur en première semaine. « TOURNER-MONTER » - «INTERVIEWS LUMIÈRE 1 POINT» « PROFONDEUR DE CHAMP » « PLAN SEQUENCE »
Le choix des objectifs pour un sujet donné (les valeurs de plans en TV/cinéma) 

 

II DÉROULEMENT DE LA FORMATION - Partie 2

(1) EXERCICES DE TOURNAGE
« EXERCICES », « CHROMAKEY » , « INTERVIEWS LUMIÈRES 3 POINTS », « EXERCICES DE MANIEMENT DES SYSTEMES DE STABILISATION, GRUE DE 3 MÈTRES »

(2) TOURNAGE D’UN SUJET EN CONDITIONS RÉELLES
- Conception et réalisation en amont
- Découpage technique
- Préparation du matériel
- Tournage

(3) POST-PRODUCTION
Transfert des médias et sauvegardes. Comment gérer une carte formatée par accident et récupérer les données d'une carte corrompue ?
Dérushage et premier montage (bout à bout).

 

 

Mettre en scène des interviews

Programme pédagogique savoir mettre en scène des interviews :

L’INTERVIEW :
Quelles sont les questions à se poser si l’on souhaite interviewer une personne ?
•  Son rôle au sein du récit envisagé
•  A-t-il valeur d’exemple ou valeur d’exception? Sa fonction sociale ?
•  Parle-t-il pour plusieurs ? Tient-il le langage d’un groupe, d’une classe sociale ? Ou bien est-il au contraire porteur de valeurs exceptionnelles ?
•  Comment le relier à l’histoire générale de notre époque ?
•  Qu’est-ce qui le caractérise ? Action, motivation, désir. Moyens qu’il met en œuvre pour atteindre son objectif
•  Pourquoi lui et pas un autre ? Qu’est-ce qui le rend intéressant ? A-t-on de la sympathie à son égard ?
•  Ses attitudes. Démarche : assis ou debout le plus souvent ? Un simple mouvement peut dévoiler une personne 
•  Ses relations avec les autres personnes 
• Où habite le personnage? Comment son espace intérieur est-il meublé ?
•  Les objets dont il se sert, son véhicule, sa tenue vestimentaire...
•  Son charisme, son aisance, sa fluidité de parole

LA RELATION FILMEUR-FILMÉ
•  De la qualité du dialogue entre l’interviewé et le filmeur naît la qualité de la relation à laquelle assistera le spectateur
•  Le temps de la rencontre avec l’interviewé
•  Les repérages et leur implication sur le tournage comme matière du film 
•  La caméra provoque : peut-être un déclencheur ? La personne filmée réagit. Cette interaction peut apparaître dans le film
•  L’appréhension globale de l'espace par le filmeur
•  Penser montage dès le tournage

FILMER UN PERSONNAGE LORS D’UN REPÉRAGE
•  Faire un essai, sentir le personnage à l’image, son comportement 
•  Le « casting »
•  Décrypter l’ITV et s’en servir pour l’écriture d’un projet ou pour un trailer
•  Trop filmer peut amener le personnage à en dire trop
•  Préserver sa parole pour le tournage 
•  Ce qui est difficile à dire ne sera peut-être jamais redit
•  L’émotion ne se commande pas
•  Les heures de rushes au montage, le temps passé à décrypter les ITV

FILMER SEUL, TRAVAILLER EN DUO, EN EQUIPE DE TROIS
SEUL :
• Filmer seul implique d’assumer sa subjectivité
• Difficulté à maitriser l’interview, l’image et la prise de son, les contraintes techniques
• Le regard caméra et l’identification du spectateur
• Plus d’intimité
• Rapport d’égalité

EN DUO :
• Pas de prise de son pour le filmeur
• La distance par rapport au sujet filmé
• Complicité avec le preneur de son

EN EQUIPE DE TROIS :
• Plus grande disponibilité avec l’interviewé
• La gestion des contraintes techniques
• Le regard caméra
• Rapport d’inégalité entre l’équipe et l’interviewé

FILMER AVEC UN PIED DE CAMÉRA OU SANS PIED
SANS PIED :
• L’image est plus « rentre-dedans », plus dynamique parfois
• Changement d’axe plus facile. Souplesse de travail
• Plus de fatigue. Le plan bouge légèrement, cadre difficile à tenir en longue focale
• Utilisation de focales courtes

SUR PIED :
• Possibilité de filmer avec une plus longue focale.  « Effet Bokeh »
• Plus de stabilité, mais plus figé
• Difficulté à changer d’axe en cours d’ITV
• Meilleur contrôle de l’image, du cadre, et des réglages techniques

DIRECTION DE REGARD
• Les directions de regards sont forcément différentes, selon les cas de figure
• Quelles indications données au personnage ?
• Les places des uns et des autres
• Faire un ITV en mouvement, en se déplaçant

LES QUESTIONS
•  L’approche avec des questions secondaires, préliminaires : Sorte de préparation pour amener le personnage dans un état de confiance.
•  « Manipulation » ou direction « de non-acteur » ?
•  Diriger l’ITV, ménager l’interviewé, lui parler s’il perd pied ou bien le laisser perdre pied, être à l’écoute de son état intérieur 
•  L’autocensure 
•  Variation de cadres pendant l’interview
•  Profiter du temps où le filmeur pose les questions pour modifier le cadre 
•  Resserrer les propos 
•  Choix au montage

Différentes démarches ou techniques
•  Peu de questions en peu de temps mais en plusieurs séances
•  Beaucoup de questions dans des séances d’une heure ou plus 
•  Créer une tension
•  La langue de bois : Comment la contourner ?
•  Filmer « l’ennemi » ou une personnalité médiatique 
•  Filmer le personnage dans différents lieux
•  Ne pas hésiter à reposer les mêmes questions
•  Approfondir ce qui a déjà été dit ailleurs dans un autre lieu

Les questions doivent être écrites ou pas ?
•  Ce qui est certain, c’est qu’il faut y penser avant
•  Cela peut dépendre de la faculté d’improvisation du filmeur et de la maîtrise de son sujet
•  Un cahier de notes près de soi peut être rassurant et utile même si on ne l’utilise pas forcément
•  Savoir rebondir sur une réponse par une autre question
•  Interview, entretien, conversation, les nuances

Doit-on entendre les questions ou pas ?
•  Tout dépend de la place que souhaite prendre l’intervieweur
•  Si oui, les questions doivent être enregistrées au même niveau sonore que les réponses de l’interviewé 
•  Contraintes techniques supplémentaires
•  L’ITV est forcément plus long dans le montage final 
•  Une conversation à deux raconte quelque chose de la relation qui se joue entre l’intervieweur et l’interviewé

Mener un entretien dans une langue étrangère
• Expliquer le dispositif de tournage au personnage
• Enregistrer la traduction si traducteur (utile pour le montage)
• Direction du regard de l’interviewé

Utiliser la voix de l’interviewé en off
•  Choix de réalisation au tournage et au montage 
•  Possibilité de faire l’ITV avec un enregistreur numérique sans filmer
•  ITV plus spontané car être filmé peut être perturbant
•  Penser à illustrer les propos par des plans variés ou de la personne silencieuse qui regarde (ou pas) la caméra

LA PLACE DE LA CAMÉRA. QUELLE CAMÉRA ?
• Trouver sa place, c'est trouver celle de la caméra
• Filmer avec un reflex, un appareil photo, une caméra vidéo, un portable
• « Customiser » sa caméra. En modifier l’ergonomie détermine la façon de filmer
• Chercher un angle. Choisir sa focale
• Penser à la hauteur de la caméra, à l’arrière-plan
• Chercher la perspective dans l’image
• Eviter de placer le personnage dos au mur
• Chercher les ombres, donner du relief à l’image
• Penser à l’ambiance sonore environnante
• Distance entre le filmeur et le filmé. Une relation différente s’en suit
• Contraintes techniques
• Proximité et intimité
• Filmer à deux caméras

VALEURS DE PLAN
• Valeurs de plan principales
• Raccord dans l’axe ou raccord avec un paysage
• Règles de composition, le cadre, les différents mouvements de caméra
• Faux raccords

VALEURS DE PLANS ET RÈGLES
•  Valeurs de plans principales
•  Penser au montage. Faire différentes valeurs de plans du personnage 
•  Raccord dans l’axe ou raccord avec un paysage
•  Règles de composition, le cadre, les différents mouvements de caméra 
•  Faux raccords (changement de posture des personnages, changement de lumière importante...)
• Le plan de coupe
• Le cadre
• La règle des 180°
• La profondeur de champ

DECOR ET TENUE VESTIMENTAIRE
• Différents décors, différentes ambiances (matin, jour, soir, nuit)
• Choisir la tenue qui convient le mieux au décor
• Si plusieurs jours de tournage et unité temporelle, attention aux raccords image

LUMIERE INTERIEURE, LUMIERE EXTERIEURE
•  Pas de règle. A définir sauf impératif météo 
•  Utiliser le plus souvent les lumières naturelles 
•  Les renforcer si nécessaire avec des éclairages pour donner du relief à l’image
•  Les éclairages d’appoint (Led...)
•  Les trois éclairages de base : le contre-jour, l’ambiance générale, la face (léger, sur le visage du personnage)

LES MICROS, LA PRISE DE SON
• Les micros, la prise de son adaptée
• Dissocier le son de l’image
• Les micros HF (sans fil), cardioïdes, canons, stéréos...
• La visibilité, les frottements, le vent... Contraintes
• Les différents plans sonores
• Les variations d’intensité
• Les batteries

LE MONTAGE
• Visionnage des rushes.
• Montage sur Cut de DaVinci Resolve des interviews
• Choix des axes de narration
• Habillage et titrage

Planning d'une journée type9h00 - 12h30 Alternance de théorie et de mise en pratique
13h30 - 17h00 Alternance de théorie et de mise en pratique

Montage vidéo avec Davinci Resolve - EDIT

Programme pédagogique Montage avec Davinci Resolve :

MAITRISER LES OUTILS DE MONTAGE DU DAVINCI RESOLVE

INTRODUCTION :
Présentation de Resolve et son intégration dans la chaîne de post-production.
Différence entre Resolve et Resolve Studio.
Configuration matérielle pour DaVinci Resolve : (GPU/IO VIDEO)

PRÉSENTATION D’UN WORKFLOW DE POSTPRODUCTION TYPE :
Les différentes étapes du workflow type.

Présentation de l’interface du logiciel : Tour des 7 espaces de travail de Resolve : MEDIA, CUT, EDIT, FUSION, COLOR, FAIRLIGHT, DELIVER

 

CONFIGURER DAVINCI RESOLVE :
Gestion et création des projets.
Gestion et configuration des préférences des projets.
Gestion et configuration des préférences matérielles.

 

MAITRISER LA GESTION DES MÉDIAS :
Sauvegarder ses médias (cartes mémoire, dossiers sur disque dur) (outil de clonage).
Prévisualisation et choix des médias pour l’import dans Resolve.
Utilisation et spécificités du Media Pool.
Import des médias dans le Media Pool.
Organiser ses médias. Comprendre les métadonnées des médias.
Savoir faire des recherches de médias.
Optimiser ses médias avec des fichiers RAW ou complexes.
Synchroniser lʼaudio manuellement et automatiquement.
Import des projets venant d’autres logiciels via XML (ou EDL/AAF).

 

LES BASES DES FONCTIONS DE MONTAGE :
Maitriser la barre des outils de montage et lʼinterface de lʼespace de travail de montage et de la timeline.
Navigation dans les rushes, marquage des sélections de plans.
Créer un montage : comprendre et définir les propriétés de la timeline.
Maitriser la gestion des pistes vidéos et audios.
Appréhender les différentes façons de monter ses plans.

 

AFFINER SON MONTAGE
Gestion des raccourcis clavier.
Maitriser les différentes techniques de montage : montage 3 points, illustrations
Utilisation des sous-plans et des marqueurs.
Gérer la synchronisation des sons.
Maitriser les outils d’ajustement des coupes (les différents outils de trim)
Ajuster rapidement un montage et création de splits audio.

AMÉLIORER LA PARTIE SONORE DU MONTAGE :
Règles sur la partie sonore.
Gestion du volume et de la mono / stéréo /5.1.
Gestion des fondus sonores.
Enlever le lien entre la vidéo et le son.
Montage son et pre-mix.

AUDIO FAIRLIGHT :
L’enregistrement d’une voix off (audio punch-in avec gestion de l’ADR)
Nettoyer un son afin de le rendre plus audible.
Monitoring et routing des sons.
Le mixage, les bus, compresseur, limiteur

MONTAGE MULTICAM :
Règles et astuces lors du tournage multicam.
Organisation et sélection des plans.
Créer un clip multicam.
Commutation des angles.
Affiner son montage multicam.

TRANSITIONS ET EFFETS :
Ajout de transitions.
Savoir modifier les propriétés dʼune transition. 
Notion sur les effets / Plugin Open FX.
Utilisation des outils de transformation (split screen).
Ajout d’effets visuels et animation.
Modifications de la vitesse : ralentis, accélérés.
Stabilisation d’un plan.

TITRAGE :
Ajout d’un titre simple ou d’un titre provenant de Fusion.
Modifier les propriétés du texte.
Animer un texte et ses paramètres.
Créer un générique.


EXPORTS (DELIVERY)
Préparation d’une sortie HD depuis un 2K, un UHD.
Retour vers le logiciel de montage (FCP, PrPro, Media Composer), envoi au mixage (ProTools)
Export Master haute qualité, pour le web (avec et sans étalonnage, versions mixtes)
Utilisation de l’incrustation à l’image
Création d’une sauvegarde de projet DaVinci Resolve

PROJETS : 
Cas concrets d'éléments typiques / difficiles. Projets en HD et 2K. 

 

 

Étalonnage avec Davinci Resolve - COLOR

Programme pédagogique Étalonnage avec Davinci Resolve :


MAITRISER LES OUTILS D’ÉTALONNAGE DU DAVINCI RESOLVE

NTRODUCTION :
Présentation de Resolve et son intégration dans la chaîne de post-production.
Différence entre Resolve et Resolve Studio.
Configuration matérielle pour DaVinci Resolve : (GPU/IO VIDEO)

PRÉSENTATION D’UN WORKFLOW DE POSTPRODUCTION TYPE :
Les différentes étapes du workflow type.

Présentation de l’interface du logiciel : Tour des 7 espaces de travail de Resolve : MEDIA, CUT, EDIT, FUSION, COLOR, FAIRLIGHT, DELIVER

 

NOTIONS : 
Flux de postproduction vidéo et film, position de l'étalonnage dans ces différents flux. 
Notions sur les formats numériques : SD, HD, UHD, 2K, 4K. 
Codecs : non compressé, DPX, ProRes 422, DNxHD, R3D, Blackmagic RAW DNG... 
Debayerisation, Matriçage (RVB -> YCrCb), Echantillonnage couleur 444, 422, 420.
Profondeur couleur 8, 10, 12, 16 bits,... 
Principes sur la lumière, la couleur, espace de colorimétrie ACES, RCM
Principes du travail en étalonnage.
Compréhension des LUT.

CONFIGURATION : 
Gestion des Projets. Résolutions HD, 2K. Proxies, cache, Médias optimisés.
Profondeur couleur (8, 10, 12, 16 bits). Cartes HD compatibles, sorties.

 

WORKFLOW : 

Workflow vidéo, HD, 2K.. Workflow film - HD, 2K, 4K, traditionnel, numérique... 

Une station DaVinci : Mac. Cartes, disques nécessaires, pupitres. 

GESTION DES MEDIAS (MEDIA): 
Options de lecture des plans dans la timeline
Utilisation des proxies (intérêt et utilisation)
Relier des médias Offline.
Propriétés de projet : échelle des plans, interprétation des fichiers RAW
Conformation de projet de Apple Final Cut Pro, Adobe Premiere Pro, AVID Media Composer.
Détection automatique des coupes.

CORRECTION COULEUR (COLOR): 
Présentation de l’interface utilisateur et de ses différentes fenêtres (nodes, timeline, vignettes, moniteur, corrections, gallery). 
Utilisation des outils de contrôles (video scopes)
Utilisation des noeuds (nodes)
Correction « automatique » : fonctionnement, intérêt
Corrections primaires (manuel) élément par élément : roue des couleurs
Installation du pupitre Tangent Element (TK).
Utilisation du pupitre : réglages, gestion.
Gestion des versions.
Enregistrement d’une correction.
Comparaison de deux corrections / étalonnages.
Correction de plans par « lot » (cas du champ / contre-champ).
Corrections secondaires sur des zones spécifiques (masques, sélection HSL, tracking…)
Techniques de corrections d’un ciel, d’une image surexposée ou sous-exposée.
Travail avec des images vidéo, vidéo Log, Cinéma numérique et RAW.
Ajout d’une LUT : cas du Broadcast safe, display LUT
Ajout d’un Look final : création, application et gestion de vos looks.
Export de vos corrections.
Sauvegarde de vos projets et archivage.

EXPORTS (DELIVERY)
Préparation d’une sortie HD depuis un 2K, un UHD.
Retour vers le logiciel de montage (FCP, PrPro, Media Composer), envoi au mixage (ProTools)
Export Master haute qualité, pour le web (avec et sans étalonnage, versions mixtes)
Utilisation de l’incrustation à l’image
Création d’une sauvegarde de projet DaVinci Resolve

PROJETS : 
Cas concrets d'éléments typiques / difficiles. Projets en HD et 2K.

 

Montage son avec Davinci Resolve - FAIRLIGHT

Programme pédagogique Montage son, design sonore et mixage avec Davinci Resolve :

 

Post-production Audio avec Fairlight

 

Introduction à Fairlight : découverte de l’interface à travers la création d’une bande son simple.

Ouvrir et lire un projet existant : découvrir les principaux outils et naviguer dans les onglets de Fairlight.

Comprendre et manipuler les différentes options de Zoom dans un projet.

Utilisation du Medial Pool et des marqueurs pour ajouter des clips audio sur la Timeline.

Créer, renommer et savoir manipuler des pistes audio.

Utilisation de l’Inspector pour modifier les paramètres des clips audio.

Créer des Keyframes pour modifier le volume audio dans la Timeline.

Utilisation des options Timeline View pour caler des sons rapidement et précisément : déplacement et Trim de clips audio.

Introduction à l’utilisation des Plug-Ins : ajout d’un Fairlight FX à un clip audio.

Faire une balance entre les différentes pistes : introduction au mixage, notions sur les niveaux sonores relatifs et les normes audio (TV, web, cinéma, etc.)

 

Le montage son : travailler avec les Audio Track Layers pour monter des dialogues et des pistes de musique.

Savoir aménager son espace de travail : gestion des Timelines au sein d’un projet, utilisation du Track Index.

Déplacer des clips audio sur différents Audio Track Layers.

Savoir découper puis aligner des clips audio : utilisation de l’outil Blade pour découper puis aligner des clips audio.

Introduction à l’utilisation de l’outil Range Selection pour découper précisément des clips audio sur une ou plusieurs pistes simultanément.

Créer une piste de voix composite grâce aux concepts abordés précédemment.

Savoir monter et enchaîner proprement différents clips audio musicaux sur une seule et même piste : introduction aux fonctions de Fade In, Fade Out et Crossfade.

 

Le montage des pistes de dialogue : de l’identification d’une piste à la normalisation des clips audio en vue du mixage audio.

Savoir identifier le nombre de canaux d’un clip audio : utilisation des Clip Attributes.

Maîtriser le Channel Mapping en vue de l’utilisation d’un clip audio dans la Timeline, une notion complexe qui ouvre de nombreuses perspectives.

Channel Remapping des clips audio dans le Media Pool.

Changer les attributs d’une piste audio.

Savoir identifier les dialogues et les réorganiser sur plusieurs pistes dans la Timeline : déplacer, couper, copier, coller des clips audio.

Introduction au nettoyage des pistes de dialogue : utilisation de l’Audio Scrubbing pour détecter des défauts dans les prises de son.

 

Le nettoyage des prises de son : réparer et/ou remplacer des sons indésirables.

Réduire les plosives à l’aide de l’utilisation des Keyframes.

Savoir identifier et retirer proprement des sons parasites.

Savoir remplacer une ligne de dialogue montée sur la Timeline pour améliorer la compréhension du dialogue ou l’interprétation : utilisation du Media Pool et des Audio Track Layers.

Savoir identifier le Room Tone dans un clip audio afin de l’extraire et de l’utiliser pour améliorer la fluidité de l’enchaînement des dialogues.

Créer une séquence de Room Tone en utilisant les compétences précédemment acquises en montage audio, et fonctions supplémentaires (Paste Attributes, etc..)

Différentes options de Bounce au sein du projet.

 

Méthodes et outils de nettoyage avancés des dialogues ou de toute autre source sonore.

Savoir identifier le problème pour utiliser les bons outils.

Utiliser les Plug-Ins Fairlight sur un clip ou une piste audio : De-Hummer, De-Noiser, Gate, Equalizer, De-Esser.

Mis en pratique dans un cas concret : des outils efficaces qui peuvent toutefois s’avérer destructifs si on les utilise sans modération.

Apprendre à gérer les ressources de son ordinateur dans le cadre de projets présentant beaucoup de clips à traiter et de pistes à traiter : utilisation des fonctions Cache Audio Effects et Bounce Effects.

Savoir éditer et réparer un clip au niveau de l’échantillon sonore.

Utilisation du mode Elastic Wave pour « stretcher » un clip audio : exemple concret dans le cadre de la post-synchronisation des dialogues.

 

Introduction au bruitage et au Sound Design.

Analyser une bande son afin de mieux comprendre le rôle et l’impact des bruitages et du Sound Design sur une bande son.

Créer un effet sonore simple, mais percutant à partir d’un clip audio du Media Pool ou de la Sound Library Da Vinci.

Traiter une voix avec des Plug-Ins d’effet afin de créer un effet sonore particulier. Présentation des effets Pitch et Chorus.

Introduction à l’utilisation du Plug-In Foley Sampler.

Utilisation des Plug-Ins d’effet temporels pour modifier et situer un son dans l’espace sonore : delay, echo, reverb, etc..

 

Mixage d’une bande son : du calibrage des outils de mesure à l’équilibre entre les différentes pistes audio.

Identifier puis organiser les pistes de la Timeline finale en vue du mixage.

Savoir utiliser un mixage de référence afin de se donner des repères et de calibrer son système d’écoute.

Correspondance entre valeurs affichées en dB sur les Vu-mètres des pistes audio et la norme Loudness EBU R128.

Placer les sons dans l’espace sonore : utilisation des Link Groups et introduction aux notions et fonctionnalités de Track Panning, Spread et Divergence. Introduction au Space View Scope.

Comprendre et savoir utiliser l’Equalizer sur les voix : fréquences sensibles à supprimer, atténuer ou au contraire mettre en lumière.

Contrôler la dynamique des sons  : comprendre et savoir utiliser le compresseur de l’outil Dynamics.

Gagner du temps en utilisation la fonction Sidechain d’un compresseur pour atténuer la musique sous une voix.

Gagner du temps et améliorer son workflow grâce à la Preset Library de Fairlight.

Les menus Bus Format et Bus Assign : créer des pistes Aux pour des effets temporels, des pistes Sub Mix pour simplifier le mixes ainsi que des sorties multiples.

Savoir écrire et lire tous les types d’automation : fader, panoramique, paramètres de Plug-Ins et mesure Loudness.

 

Finaliser le mixage et réaliser les différents exports : de la création des Stems à l’export des différentes versions d’un même mixage.

Utiliser la fonction Bounce To Track pour créer des Stems.

Exporter pour le multicanal  : du mixage stéréo 2.0 au mixage 5.1.

Savoir utiliser l’onglet Deliver de Da Vinci Resolve pour exporter plusieurs Stems et versions d’un mixage, ainsi qu’un fichier vidéo avec le mixage de votre choix.

 


Informations Complémentaires

Supports fournis aux stagiaires :

- Salle avec système de sonnorisation, réseau ethernet, vidéoprojecteur Full HD 1080p
- Matériel de tournage - 1 kit complet par binôme
Boîtiers Canon 5D, Caméra vidéo Sony, GH4,...
Objectifs Canon
Accesoirisation optique et mécanique
Matériel son
Eclairage
- Mac(s) Pro(s) avec écrans Apple Display 25" 1 Kit par personne
- Support de cours, films, livre tourné avec un DSLR, livres pédagogique électroniques.


1 stagiaire par poste de travail
Évaluation pédagogique réaliser son premier film institutionnel : Evaluation continue tout le long de la formation.